Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Marko - "Nous pensions que les pilotes Ferrari se prendraient des points"

Marko - "Nous pensions que les pilotes Ferrari se prendraient des points"

Actualités F1

Marko - "Nous pensions que les pilotes Ferrari se prendraient des points"

Marko - "Nous pensions que les pilotes Ferrari se prendraient des points"

Red Bull ne devrait pas pouvoir compter sur une éventuelle lutte intestine entre les deux pilotes de la Scuderia cette saison.

Diviser pour mieux régner serait-elle une stratégie chez Red Bull ? Toujours est-il qu'Helmut Marko semble regretter la saison dernière où Carlos Sainz et Charles Leclerc se partageaient les points de façon plus équitable chez Ferrari.

Pour preuve, le faible écart entre les deux cavaliers du cheval cabré en 2021, Sainz ayant terminé devant Leclerc au classement général pour seulement 5,5 points, autant dire une poussière alors que le championnat comptait alors 22 GP et que la victoire rapporte 25 points.

Sainz pour le moment en retrait chez Ferrari

Mais si Sainz, qui a fait forte impression l'an passé pour sa première saison au sein de la Scuderia, occupe pour l'heure la deuxième place derrière son coéquipier, il ne semble pas en mesure de contester à ce dernier le leadership au sein de l'équipe italienne.

Le Monégasque a en effet signé la pole-position puis la victoire lors de la manche inaugurale à Bahreïn, avant de ferrailler pour la première place face à Max Verstappen en Arabie saoudite, obtenant un nouveau podium au terme d'un duel épique face au Néerlandais.

Pendant ce temps, Sainz assure les points mais accuse également un delta de performance relativement important sur son voisin de garage. En effet, l'intéressé lui-même a expliqué avoir encore du mal à se faire à la SF-75, qui répond au nouveau règlement technique centré sur la réintroduction de l'effet de sol, un phénomène aérodynamique altérant considérablement le style de pilotage requis pour se montrer compétitif.

Binotto - "Leclerc montre qu'il peut se battre pour le championnat"Lire plus

L'Espagnol rendrait ainsi près de quatre dixièmes de seconde à Leclerc en termes de performance pure, un écart qui l'empêche pour le moment de se mêler à la lutte pour la victoire. Et une bien mauvaise nouvelle chez Red Bull, où on espérait secrètement que les deux pilotes Ferrari se bagarrent comme des chiffonniers et laissent ainsi la voie libre aux RB18 pour jouer le championnat plus sereinement sur le long-terme.

"J'ai été agréablement surpris l'an dernier que Sainz soit au même niveau que Leclerc, et j'espérais que ce soit de nouveau le cas cette année", a ainsi reconnu Helmut Marko auprès d'Autosport.com. "Mais dès les essais hivernaux, puis lors des premières courses, on s'est très vite rendu compte qu'il lui manquait trois ou quatre dixièmes de seconde. C'est une mauvaise nouvelle pour nous car nous pensions que les deux pilotes Ferrari se prendraient des points mutuellement, mais force est de constater que ce n'est pas le cas pour le moment. Sainz est un gars intelligent et rapide. Je suis sûr qu'il va régler ses problèmes et repartir de l'avant par la suite."

Pas de consigne d'équipe chez Red Bull

Au-delà du différentiel de performance entre Leclerc et Sainz, Ferrari est connu pour son usage (parfois abusif) des consignes d'équipe. Du côté de Red Bull, alors que l'an dernier Verstappen a pris sans mal l'ascendant sur Sergio Pérez pour qui il s'agissait de sa première saison au sein de l'écurie autrichienne, le pilote mexicain a semble-t-il franchi un cap cette saison, avec une première pole-position décrochée à Djeddah lors de la dernière manche.

S'il est encore trop tôt pour savoir si ce dernier sera en mesure de contester la suprématie de Verstappen chez Red Bull cette saison, la marque au taureau assure ne pas vouloir donner de consignes de course, du moins pour l'instant. "On a mis les choses au clair avant la course en Arabie saoudite", reprend Marko. "A un moment aussi précoce du championnat, alors qu'aucun des deux n'avait de point, il n'était pas question d'avoir des consignes d'équipe."

On a mis les choses au clair avant l'Arabie saouditeHelmut Marko

Avec ou sans consigne, on se souvient du rôle déterminant qu'avait pu jouer Pérez lors de la finale de la saison dernière, à Abu Dhabi, lorsqu'en pneus usés il avait réussi à maintenir Lewis Hamilton derrière lui pendant près de deux tours, laissant Verstappen refaire la majeure partie de son retard sur le Britannique.

Pour Marko, Russell "n'a pas atteint le niveau d'Hamilton"Lire plus

Une chose est sûre, Pérez pourrait donc bien jouer un rôle capital cette année dans la lutte qui s'annonce avec Ferrari : "Je pense que deux facteurs entrent en jeu dans le cas de Pérez", poursuit Marko. "D'abord, la voiture lui convient mieux, donc il se sent plus à l'aise. Ensuite, l'équipe le connaît mieux désormais. Son ingénieur de course a également progressé, donc il y a globalement plus de confiance pour les deux, plus de savoir-faire. De façon générale, nous sommes très heureux de la façon dont les choses évoluent."

A voir également quelle est l'évolution des performances de Sainz sur les prochaines courses. Surpris par le comportement de la nouvelle génération de monoplaces, il est loin d'être exclu de voir l'Ibère progresser au fil de la saison, et pourquoi pas faire des risettes à Leclerc. Avant l'application de consignes d'écurie au sein de la Scuderia ?

Ontdek het op Google Play