Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Problème de fret : la F1 passée tout près de la catastrophe en Australie

Problème de fret : la F1 passée tout près de la catastrophe en Australie

Actualités F1

Problème de fret : la F1 passée tout près de la catastrophe en Australie

Problème de fret : la F1 passée tout près de la catastrophe en Australie

Le bateau qui devait acheminer le matériel de trois équipes a été maintenu à quai à Singapour. La solution est finalement venue de l'aérien.

La Formule 1 est-elle passée près de vivre la même mésaventure que le MotoGP la semaine dernière ? On est en droit de le penser, alors que le matériel de trois équipes contenu par un bateau a dû être finalement acheminé en Australie par la voie des airs.

Le navire en question devait transporter ledit matériel mais prévoyait une semaine de retard, faisant courir le risque d'une arrivée hors-délai à Melbourne. Echaudé par le précédent du GP d'Argentine MotoGP pas plus tard que la semaine dernière, DHL, le partenaire logistique de la F1, a pris les devants et a finalement opté pour un convoyage aérien depuis Singapour, où mouille le porte-conteneur.

La FIA cherche à recruter un PDGLire plus

Pour rappel, le MotoGP a dû tirer un trait sur sa première journée de roulage en Amérique du Sud vendredi dernier, après qu'un de ses avions ait été immobilisé suite à un problème technique sur l'aéroport de Mombasa, au Kenya. Ne voulant absolument pas vivre la même expérience, et souhaitant préserver son image de marque auprès de la discipline, DHL est donc allé jusqu'à mandater le vice-président de sa branche logistique pour les sports mécaniques, Paul Fowler, pour superviser les opérations sur place. Au final, l'ensemble du matériel est arrivé lundi en Australie, et la troisième manche du championnat ne souffrira pas de cet incident.

Des coûts de transport qui grimpent en flèche

Les problèmes de fret se multiplient à travers le globe, sur fond de hausse exponentielle des coûts de transport et d'instabilité géopolitique liée à la guerre russo-ukrainienne : "On assiste pour ainsi dire à une guerre des enchères", souligne ainsi Paul Fowler. "On est passés de prix allant de 900 dollars (820 euros) par conteneur à environ 20 000 dollars (plus de 18 300 euros)."

La F1 avait déjà été impactée par des retards d'acheminement de matériel le mois dernier, lorsque l'équipe Haas avait dû tirer un trait sur sa première journée de roulage à Bahreïn, dans le cadre des derniers tests hivernaux précédant l'ouverture du championnat.

Ontdek het op Google Play