Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Chez Alpine, une voiture en surpoids pour contrer le marsouinage
WK2022
Ces moments où Leclerc a perdu le championnat 2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Horner clarifie le retour de Ricciardo chez Red Bull
Ricciardo conseille à Piastri de ne pas mettre la barre trop haut en 2023
Rookie en 2023, Sargeant fera des erreurs chez Williams - Capito
Schumacher - "J'ai l'impression d'avoir fait du bon travail"
F1 2023 : Quel circuit devrait remplacer le Grand Prix de Chine ?
Chez Alpine, une voiture en surpoids pour contrer le marsouinage

Chez Alpine, une voiture en surpoids pour contrer le marsouinage

Actualités F1

Chez Alpine, une voiture en surpoids pour contrer le marsouinage

Chez Alpine, une voiture en surpoids pour contrer le marsouinage

A l'inverse d'autres écuries, l'équipe française n'a pas opté pour le système de hauban visant à rigidifier le plancher de sa machine, et ainsi lutter contre les oscillations observées sur l'axe de tangage et provoquées par la réintroduction de l'effet de sol.

La réapparition de l'effet de sol en F1 est le paramètre majeur sur le plan technique qui puisse influencer le niveau de compétitivité des monoplaces cette saison. Pour autant, ce phénomène aérodynamique n'a pas été sans être accompagné par des désagréments, au premier rang desquels le marsouinage, soit des mouvements intempestifs constatés sur l'axe de tangage sitôt qu'un léger décrochage du flux d'air survient sous le plancher des voitures.

L'écurie Alpine motivée par la "carotte" MercedesLire plus

Ce problème a été accentué par des profils de plancher incurvés à leur extrémité, ce justement afin de maximiser l'effet de sol et "plaquer" ainsi davantage la machine sur la piste. Dans ces conditions, les équipes ont tenté de mettre en place diverses parades pour limiter ces rebonds sur les monoplaces, sources de grand inconfort pour les pilotes.

Les haubans de Mercedes autorisés en course

Mercedes a ainsi installé dès les essais hivernaux des haubans pour rigidifier le plancher de sa W13, un dispositif dont l'usage a par la suite été autorisé lors des weekends de course cette saison. Au grand dam d'Alpine, qui est certes parvenue à résoudre le problème du marsouinage, mais en rendant sa machine plus lourde.

Avec toutes les conséquences sur la performance qu'on peut imaginer : "Nous avons conçu notre voiture pour obtenir le maximum de performance, mais cela a impliqué qu'elle soit un peu plus lourde", a ainsi expliqué Pat Fry, le directeur technique d'Alpine, auprès d'Autosport.com. "Nous avons rigidifié le plancher, et il faut dire que notre carrosserie plus large nous autorise à renforcer cette partie de la voiture. Cela nous a beaucoup aidé pour être honnête. Le fait de rajouter un hauban a été un peu une solution de facilité."

"Mais que peut-on y faire ? C'est un peu frustrant. Nous n'y avons pas eu recours pour notre part car nous avons jugé que notre installation était déjà suffisamment rigide, mais je suppose que cela a aidé énormément d'autres personnes. Cela fait partie du jeu. Nous avions la possibilité d'avoir une voiture plus légère, mais le mal était déjà fait."

Le fait de rajouter des haubans a été une solution de facilitéPat Fry

L'Alpine mise au régime ?

Cela n'a pas empêché Alpine de réaliser un bon début de saison, avec en point d'orgue une sixième place décrochée par Esteban Ocon en Arabie saoudite. L'équipe française pointe ainsi actuellement à la quatrième place du championnat des constructeurs et ne compte pas en rester là, consciente de ses forces cette saison.

De nouvelles améliorations sont ainsi prévues pour la suite des événements : "Nous avons des améliorations dans les tuyaux pour les deux ou trois prochaines courses", reprend Fry. "Elles sont toutes basées sur ce que nous avons pu voir sur les autres voitures depuis le début de saison. Nous voulons gagner du poids le plus possible. Nous ne sommes pas si loin de la norme, mais il faut que nous perdions encore quelques kilos. C'est un vrai défi. Lorsque vous roulez sur les vibreurs il vous faut du matériel qui soit solide, rigide, et donc assez lourd pour essayer de survivre. C'est donc une vraie bataille à mener."

Ontdek het op Google Play