Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Sainz : "Je ne pilote pas la voiture de la manière dont elle devrait être pilotée"

Sainz : "Je ne pilote pas la voiture de la manière dont elle devrait être pilotée"

Actualités F1

Sainz : "Je ne pilote pas la voiture de la manière dont elle devrait être pilotée"

Sainz : "Je ne pilote pas la voiture de la manière dont elle devrait être pilotée"

Le pilote Ferrari est conscient de ses lacunes face à son équipier Charles Leclerc.

Arrivé chez Ferrari l'an passé, Carlos Sainz avait largement dépassé les attentes, et fait jeu égal avec son équipier Charles Leclerc durant une bonne partie de la saison.

Cette année en revanche, alors que la Scuderia a parfaitement abordé le passage à la nouvelle réglementation technique, et semble être en mesure de jouer le championnat, le pilote espagnol peine à suivre le rythme de Leclerc, lequel a signé une victoire, une seconde place, et deux pole positions lors deux deux premiers Grands Prix.

Leclerc - Ferrari peut encore améliorer la FerrariLire plus

Avec une deuxième et une troisième place, Sainz n'en occupe pas moins la deuxième place au championnat derrière Leclerc, mais il doit surtout cette position à l'abandon de Max Verstappen à Bahreïn. A la régulière, le Monégasque et le champion du monde néerlandais évoluent un cran au-dessus du Madrilène.

"Je pense avoir fait un pas en avant, ainsi qu'un pas dans la bonne direction pour la course"Carlos Sainz

Un état de fait que ce dernier reconnaît, et qu'il analyse avec du recul depuis le dernier Grand Prix en Arabie Saoudite, où il a constaté être moins à l'aise que l'an passée dans certaines portions du circuit de Djeddah. "Il y a 100 jours, j'étais [sur ce même circuit] avec un niveau de confiance super élevé au volant de la voiture de l'an dernier", rapporte-t-il à Motorsport.com.

"Je savais exactement quoi attendre de la voiture, et ce que la voiture me donnait", indique le pilote Ferrari. "Cent jours plus tard, je reviens et je semble être bien plus en difficulté cette année dans certains virages où j'étais très fort l'an dernier ; je ne pilote pas la voiture de la manière dont elle devrait être pilotée."

"La voiture ne me donne pas non plus exactement la sensation dont j'ai besoin pour mon pilotage, et c'est sur cet ensemble de choses que je travaille cette semaine. Et je pense avoir fait un pas en avant, ainsi qu'un pas dans la bonne direction pour la course."

"Mais je dois dire que cela m'a aussi donné conscience des deux ou trois types de virage, des deux ou trois endroits, où l'an dernier je me sentais extrêmement confiant et à l'aise et où ce n'est pas le cas cette année. Cela m'a donné de bons points de données sur lesquels travailler et me renforcer pour l'avenir."

Carlos Sainz entend bien hausser son niveau lors du prochain Grand Prix, ce week-end à Melbourne. Un tracé où il a enregistré pour meilleur résultat (en six participations) une 8e place en 2017 avec Toro Rosso, et sur lequel il évoluera pour la première fois sous les couleurs de Ferrari.

Ontdek het op Google Play