Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Seidl - "Je ne m'attends pas à des miracles là-bas"

Seidl - "Je ne m'attends pas à des miracles là-bas"

Actualités F1

Seidl - "Je ne m'attends pas à des miracles là-bas"

Seidl - "Je ne m'attends pas à des miracles là-bas"

Le directeur de l'équipe McLaren, Andreas Seidl, a prévenu qu'il ne fallait pas s'attendre à des miracles lors du Grand Prix d'Australie.

Lando Norris et Daniel Ricciardo ont connu jusqu'à présent un début de saison difficile. La monoplace orange rencontre depuis les essais hivernaux de Bahreïn, un problème de refroidissement de ses freins. Ce problème serait en partie responsable du manque de rythme de la MCL36.

McLaren semblait être l'une des équipes à battre après avoir obtenu de bons résultats lors du test de pré saison de Barcelone. Cependant, à la surprise générale, les deux premières courses ont vu ses pilotes manquer de rythme, notamment lors des séances de qualification.

Sur les deux Grand Prix de Bahreïn et d'Arabie Saoudite, McLaren n'a marqué que six points, et l'équipe est huitième au classement des constructeurs. Elle est même la dernière écurie à avoir marqué des points en 2022, elle devance Aston Martin et Williams.

"Nous devons voir quelles améliorations nous pouvons apporter pour Melbourne, mais en même temps, je ne m'attends pas à des miracles là-bas", a déclaré Seidl. "Nous aurons simplement besoin d'un peu plus de temps".

Interrogé sur ses attentes vis-à-vis des performances des McLaren sur le tracé de l'Albert Park, Seidl a plaisanté : "Redemandez-moi jeudi à Melbourne."

Plus sérieusement, il a ajouté : "Je dois maintenant attendre toutes les analyses de l'équipe après ces deux week-ends, pour mieux comprendre les forces et les faiblesses de la voiture actuelle."

La septième place, un résultat "énorme" pour McLaren selon NorrisLire plus

Après avoir signé de mauvais résultats à Bahreïn, en terminant quatorzième et quinzième de la course, Lando Norris a su profiter des mésaventures des autres pilotes pour terminer à la septième position. De son côté, Daniel Ricciardo a dû abandonner le Grand Prix à seulement 13 tours de la fin. À cet instant de la course, le pilote australien se plaçait en dixième position.

Ontdek het op Google Play