Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Russell : Mercedes ne fait que des "petits pas" en avant avec la W13

Russell : Mercedes ne fait que des "petits pas" en avant avec la W13

Actualités F1

Russell : Mercedes ne fait que des "petits pas" en avant avec la W13

Russell : Mercedes ne fait que des "petits pas" en avant avec la W13

George Russell estime que Mercedes ne fait que des "petits pas" en avant avec la W13 plutôt que des "pas de géants" nécessaires à rendre sa monoplace compétitive.

Sixième des qualifications, cinquième en course, George Russell n'a certes pas connu une course aussi compliquée que celle de son équipier Lewis Hamilton à Djeddah (16e des qualifications et 10e en course), mais ses résultats personnels, ainsi que les performances globales de l'équipe Mercedes, demeurent bien en-deçà des objectifs que s'était fixé le pilote britannique en intégrant la structure de Brackley en 2022.

Marko : Il est préférable de se battre avec Ferrari plutôt qu'avec MercedesLire plus

Jamais en mesure de rattraper le quatuor de tête - les deux Red Bull et les deux Ferrari -, Russell accusait un retard de 30 secondes sur la ligne d'arrivée face à Sergio Perez, un écart qui témoigne du déficit de performance des flèches d'argent en ce début de saison.

Alors que Mercedes avait apporté des améliorations à ses voitures depuis la course inaugurale de Bahreïn, Russell salue les bienfaits de ces évolutions qui restent cependant, à ses yeux, insuffisantes. "Honnêtement, la voiture était plutôt bien", commentait le pilote anglais après la course. "Nous avons maximisé l'équilibre, nous savons ce qui nous manque et c'est l'appui."

"En attaquant à fond, j'étais vraiment satisfait de la performance de mon côté personnel. J'ai fait de mon mieux pour suivre les Red Bulls, surtout après le restart."

"Mais nous sommes généralement à une seconde derrière eux et nous avons du travail à faire. Nous maîtrisons mieux le rythme de course que le rythme de qualification, mais les problèmes inhérents sont toujours là."

"Quand je regarde le résultat, nous avons terminé 30 secondes derrière - je pense qu'il y avait 30 tours après la voiture de sécurité [après l'accident de Nicholas Latifi ] - donc c'est dire à quel point nous sommes derrière."

"Nous continuons à apprendre", poursuit Russell. "Mais pour le moment, nous faisons des petits pas et nous devons faire des pas de géant."

"Nous avons du mal à trouver la solution miracle pour résoudre nos problèmes. Je ne doute pas que lorsque nous ferons cela, nous trouverons une bonne partie du temps au tour, mais c'est plus facile à dire qu'à faire."

Le marsouinage reste un problème sous-jacent

Lorsqu'on lui a demandé où se situaient les problèmes, Russell a cité de nombreux facteurs influençant la voiture, bien qu'il ait tenu à souligner son opinion que si le problème de marsouinage était résolu, ils verraient des améliorations significatives. "Nous essayons de développer la voiture autour des problèmes, mais nous devons résoudre le problème sous-jacent qui est le marsouinage", a ajouté Russell. "Il y a tellement de facteurs en jeu lorsque nous l'équilibrons. Nous changeons la configuration et nous pensons que cela va s'améliorer, et parfois cela l'aggrave un peu."

"Nous apprenons encore et nous sommes encore loin d'être optimaux. Si nous résolvons le marsouinage, nous résoudrons 99 % de nos problèmes."

Ontdek het op Google Play