Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ocon : "Un privilège" de se battre contre Fernando

Ocon : "Un privilège" de se battre contre Fernando

Actualités F1

Ocon : "Un privilège" de se battre contre Fernando

Ocon : "Un privilège" de se battre contre Fernando

Le pilote Alpine a terminé 6e du Grand Prix d'Arabie Saoudite après notamment un duel épique avec son illustre équipier Fernando Alonso.

7e à Bahreïn, Esteban Ocon a décroché la 6e place en Arabie Saoudite, qui le place à la sixième place du championnat pilotes.

Le Français n'a pas ménagé sa peine pour aller chercher ce résultat, et a dû longuement batailler en piste. Mais la bagarre qui marquera le plus la course de Djeddah - et l'équipe Alpine - est le duel ayant opposé Ocon à son équipier Fernando Alonso en début de Grand Prix.

Verstappen : J'ai dû faire quatre tours de qualif pour rester devant CharlesLire plus

Les deux hommes se sont en effet livrés à une farouche empoignade pour le compte de la sixième place, Alonso tentant un premier dépassement à l'amorce du 5e tour avant de devoir brusquement stopper sa tentative, bloqué en pleine ligne droite des stands par son équipier.

Le double champion du monde espagnol cherchait l'ouverture à plusieurs reprises dans le 6e tour avant de finalement dépasser, grâce au DRS mais non sans mal, Ocon dans le 7e tour, les deux Alpine évitant de peu le contact.

Ocon tentait de reprendre la position dans le tour suivant mais, après avoir tiré tout droit au premier freinage, il était contraint de rendre la place à Alonso, une bagarre qui profitait à Valtteri Bottas (Alfa Romeo) et Kevin Magnussen (Haas), lesquels revenaient dans le sillage des deux Alpine. Par la suite, Ocon et Alonso se sont encore affrontés à plusieurs reprises, avant de se voir demander de maintenir leurs positions.

Finalement, Fernando Alonso était contraint à l'abandon dans la deuxième partie de l'épreuve pour une raison technique encore non déterminée, alors qu'Esteban Ocon terminait 6e après avoir dépassé la McLaren de Lando Norris dans le dernier tour.

Si cette lutte interne a dû être source de stress chez Alpine, il n'existait (apparemment) pas de tension au sein de l'équipe après la course.

"C’était amusant", se réjouissait Ocon. "On a eu de bonnes bagarres avec Lando, Fernando, Valtteri… C’est une philosophie différente de courir avec ces voitures, ça ressemble en fait à des courses de karting !"

"La bagarre avec Fernando était intense", continue le pilote français, "nous étions très proches durant tout le week-end, il y avait moins d’un dixième de seconde qui nous séparait en qualifications. Cela va être serré toute l’année, mais cela va tirer l’équipe en avant, c’est positif."

C’était propre, c’était ce que les fans veulent voir.Otmar Szafnauer

"Quand vous bataillez, vous perdez forcément du temps, c’est normal. Les bagarres pour gagner des places sont très importantes sur une course comme celle ci avec un seul arrêt. L’équipe nous avait autorisés à nous battre, et c’est toujours un privilège d’affronter Fernando."

"C’était deux gros week-ends pour l’équipe, dommage que Fernando ait dû abandonner mais nous avons fait beaucoup de progrès depuis la première course à Bahreïn."

Malgré la déception de son abandon, Fernando Alonso n'exprime aucune rancoeur après la bataille contre son équipier.

"Dans ces cas-là il faut laisser un peu de marge évidemment, mais tout était ok", commente l'Espagnol. "Nous avions déjà un peu bataillé ensemble à Bahreïn mais nous étions sur des stratégies différentes. Ici nous étions sur la même stratégie, et il se trouvait que ma voiture était plus rapide ce week-end en qualifications et en course."

"Nous savons déjà avant la course qu’il ne faut pas se toucher, plaisante le pilote espagnol. Nous pouvons nous battre, mais pas nous accrocher, c'est ce que nous avons fait."

Visiblement tendu au moment de l'affrontement entre ses deux pilotes, Otmar Szafnauer, le directeur de l'équipe, a préféré se réjouir du spectacle proposé.

"C’était magnifique", commente ce dernier. "C’était propre, c’était ce que les fans veulent voir. La seule raison pour laquelle nous ne voulions plus qu’ils se battent était que nous perdions du temps sur les autres."

"C’est une piste rapide, les murs sont proches. Ils ont fait exactement ce que nous leur avons demandé avant la course, et nous avons donné du spectacle aux fans, c’est ce qu’il faut faire, il faut les laisser batailler."

Ontdek het op Google Play