Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Schumacher aurait roulé si la VF-22 avait pu être réparée

Schumacher aurait roulé si la VF-22 avait pu être réparée

Actualités F1

Schumacher aurait roulé si la VF-22 avait pu être réparée

Schumacher aurait roulé si la VF-22 avait pu être réparée

Mick Schumacher a révélé que seul un manque de pièces de remplacement sur sa monoplace l'empêche de participer au Grand Prix d'Arabie Saoudite. Le pilote allemand assure que sans ça, il aurait pu rouler ce dimanche.

Lors des qualifications, Mick Schumacher a été impliqué dans un terrible accident à grande vitesse contre un mur en béton. Alors que les commissaires tentaient de sortir la Haas de la piste, la VF-22 s'est littéralement coupée en deux, preuve de la violence du choc.

L'Allemand de 23 ans a ensuite été héliporté vers un hôpital, duquel il est rapidement sorti. Il a regagné son hôtel après que les contrôles médicaux n’aient heureusement rien révélé.

Cependant, l’écurie Haas a rapidement pris la décision de n’engager que Kevin Magnussen pour la course. Selon Günther Steiner, cette décision avait pour but de ménager la santé du pilote de la monoplace numéro 47.

Mais lors de son retour dans le paddock de la F1, lorsqu'on lui a demandé s'il était physiquement capable de conduire, Mick Schumacher a répondu : "Je serais prêt à aller courir. Mais il manque beaucoup trop d’éléments pour pouvoir reconstruire la monoplace, sinon je serais sûrement capable de courir."

VIDÉO : Le crash impressionnant de Schumacher à DjeddahLire plus

Schumacher a suggéré qu'il savait immédiatement après son accident qu'il serait difficile de courir, il a ajouté : "C'est la deuxième course, les pièces de rechange sont généralement assez difficiles à produire à ce moment de l'année, je savais que ça allait être difficile de rouler le lendemain."

L’aérodynamique semble être responsable de l’accident de Schumacher

L’Allemand a déclaré que les nouvelles règles aérodynamiques actuelles ont contribué à son accident, étant donné l'effet de sol, les voitures sont désormais beaucoup plus basses.

Réfléchissant à ce qui s'est passé, Schumacher a ajouté : "D'après ce dont je me souviens, l'année dernière, c'était moins inquiétant, en raison de la façon dont les voitures étaient construites, avec un fond plat moins proche du sol."

"Aujourd'hui, les voitures sont assez basses à l'arrière, et surtout sur ce circuit, dès que vous touchez ce vibreur, qui est assez haut, les pneus arrière perdent le contact avec la piste. Je pense que c'est quelque chose que les organisateurs devront modifier si nous revenons ici."

Lando Norris, pilote McLaren, a suggéré que des changements soient apportés à cette partie de la piste pour éviter qu’un accident similaire se reproduise.

"Avec ce type de voiture, il n'est pas possible d'avoir un vibreur aussi agressif surtout quand on roule à de telles vitesses", a expliqué Norris. "Il faut le modifier avant la course parce que, surtout en situation de course, si vous suivez ou si vous avez un peu de sous-virage à cause de l'air sale ou autre, vous pouvez vous faire surprendre."

Ontdek het op Google Play