Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Bottas et Verstappen remettent en question la philosophie du circuit de Djeddah

Bottas et Verstappen remettent en question la philosophie du circuit de Djeddah

Actualités F1

Bottas et Verstappen remettent en question la philosophie du circuit de Djeddah

Bottas et Verstappen remettent en question la philosophie du circuit de Djeddah

Valtteri Bottas a déclaré que le site du Grand Prix d'Arabie Saoudite était l'un des "plus risqués" du calendrier de la F1 après l'effroyable accident de Mick Schumacher lors des qualifications. Max Verstappen, de son côté, remet en question la visibilité sur la piste.

La Haas de Schumacher a été détruite après qu'il ait perdu l'arrière de sa voiture sur le vibreur du virage 10. Le pilote allemand est venu percuter le mur en béton du virage 11 à près de 240 km/h. Si Mick Schumacher a perdu le contrôle de sa monoplace dans ce virage, d’autres pilotes comme Alonso et Ocon ne sont pas passés loin, eux aussi, de la correctionnelle.

Bien qu'il ait reçu le feu vert des médecins à l'hôpital des forces armées King Fahad, Haas a décidé de retirer sa voiture du Grand Prix. L’écurie ne disposait que de peu de temps pour reconstruire entièrement la VF-22.

L'accident de Schumacher s'est produit malgré les quelques améliorations apportées à la sécurité après la course chaotique de la saison dernière.

SI Valterri Bottas a admis que l'accident aurait pu se produire sur n'importe quel circuit routier, il estime que certaines améliorations supplémentaires pourraient être apportées.

"Honnêtement, je pense que dans n'importe quelle piste de rue, vous pouvez avoir ce genre d'accident", a déclaré le pilote Alfa Romeo. "Le sport automobile est dangereux, mais il ne fait aucun doute que ce circuit pourrait être rendu plus sûr. C'est l'un des circuits les plus risqués, où il y a le plus de chance d’avoir un gros choc, mais c'est aussi comme ça que sont les circuits urbains."

"Ce n'est jamais agréable de voir un accident comme celui-là. Quand vous frappez un mur en béton avec cette vitesse, ça fait mal."

La visibilité en Arabie Saoudite reste un problème

Les murs de béton créent un certain nombre de sorties de virage en aveugle et bien que certains aient été repoussés pour améliorer la visibilité, le pilote finlandais estime que l'on pourrait faire encore mieux dans certaines zones.

"Normalement, si vous déplacez les murs de béton un peu plus loin, cela aide, mais alors vous perdez évidemment le côté urbain de la piste", a expliqué le Finlandais.

"Ce vibreur à cet endroit, vous pouvez peut-être le revoir, parce qu'une fois que vous avez touché le fond sur cette bordure, vous perdez le contrôle assez facilement. Peut-être que dans cette zone spécifique, il faudrait changer certaines choses. Mais dans le premier secteur, les angles morts et la visibilité sont encore assez faibles, ça reste quand même une préoccupation pour moi."

Un tour du circuit de Djeddah dans le casque de Charles Leclerc

Avec ce type de camera embarquée, on peu mieux se rendre compte de ce que voit un pilote assis dans son baquet, à plus de 300 km/h.

Max Verstappen, champion du monde en titre et deuxième du Grand Prix d’Arabie saoudite en 2021, va même plus loin dans la critique que Valtteri Bottas.

"Les lignes droites ne sont pas vraiment droites parce qu'elles sont toutes un peu en aveugle. Je ne comprends pas pourquoi ils ont voulu concevoir la piste comme ça. Si c’était pour faire une ligne droite, il suffisait de la faire droite. C'est plus sûr pour tout le monde", a conclu le pilote Red Bull.

Ontdek het op Google Play