Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Voici pourquoi les pilotes ont décidé de poursuivre le week-end après l'attentat

Voici pourquoi les pilotes ont décidé de poursuivre le week-end après l'attentat

Actualités F1

Voici pourquoi les pilotes ont décidé de poursuivre le week-end après l'attentat

Voici pourquoi les pilotes ont décidé de poursuivre le week-end après l'attentat

Plusieurs pilotes ont révélé des détails concernant la réunion de vendredi soir à Djeddah. Parmi eux, Valtteri Bottas explique le consensus trouvé et les raisons de l'accord.

Vendredi, le monde la Formule 1 a été secoué par l'attentat au missile sur une raffinerie pétrolière Aramco, située à seulement 11 km du Djeddah Corniche Circuit.

Une réunion longue de 4h30 s'est déroulée entre les pilotes, les directeurs d'équipes, le patron de la Formule 1 Stefano Domenicali et le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem.

En fin de compte, le GPDA - l'association des pilotes - s'est rangée à l'avis des dirigeants et des directeurs d'équipes en affirmant sa volonté de poursuivre le week-end de Grand Prix.

Valtteri Bottas explique que le scénario d'un boycott de la part des pilotes a bien été envisagé mais qu'il n'a pas été retenu car, de toute façon, il n'aurait pas été possible de quitter l'Arabie Saoudite dans les heures qui suivaient.

Après l'attentat, Hamilton veut rentrer chez lui et en finir avec ce week-end "lourd"Lire plus

"Nous étions tous inquiets de savoir si nous étions en sécurité pour continuer à courir ici", explique le pilote Alfa Romeo. "Les explications que nous avons reçues nous ont semblé correctes."

"Il est vrai que nous avons envisagé toutes les options possibles, en ce compris celle de ne pas courir. Mais tout arrêter signifie, entre autres, que les équipes doivent encore tout démonter, tout remballer. Et vu la situation, ce n'est pas non plus comme s'il était facile de disposer de nouveaux vols aériens si rapidement."

"En étant déjà sur place, notre meilleure option était donc de courir. Tous les dispositifs de sécurité ont été augmentés. Donc je crois que tout le monde était d'accord pour dire que nous ferions aussi bien de continuer et d'espérer le meilleur."

Quid de l'avenir ?

À la question de savoir si la F1 doit continuer à se rendre en Arabie Saoudite après ce week-end - alors qu'elle dispose d'un contrat à long terme avec la discipline -, Bottas explique que Domenicali est prêt à en discuter et à y réfléchir.

"Vendredi soir, il était très tard et nous n'avons pas eu cette discussion, elle n'était pas nécessaire. Mais la Formule 1 nous a promis de reconsidérer les choses pour le futur. Réfléchir aux endroits où nous allons est important, notre sécurité doit toujours être garantie à 100%."

"Je préfère ne pas répondre au sujet de l'avenir de cette course-ci. Mais sachez que les pilotes sont réellement unis, même si la décision de rester ici ne plaisait pas à tout le monde au départ."

Ontdek het op Google Play