Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mercedes ne trouve pas la solution contre le marsouinage

Mercedes ne trouve pas la solution contre le marsouinage

Actualités F1

Mercedes ne trouve pas la solution contre le marsouinage

Mercedes ne trouve pas la solution contre le marsouinage

Le vendredi en Arabie Saoudite fut comme les jours de test et le premier week-end de course à Bahreïn : difficile pour Mercedes. La Mercedes subit plus de marsouinage que ses rivales, comme le constate Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie Mercedes.

Andrew Shovlin a déclaré après les séances d’essais libres que l'équipe avait encore beaucoup de travail à faire pour résoudre ce problème de rebond dans les lignes droites.

"Nous avons tenté quelques modifications supplémentaires pour comprendre le phénomène du marsouinage. Certaines l'ont aggravé et d'autres l'ont aidé, mais nous n'avons pas encore de solution contre le marsouinage. Nous allons pouvoir le réduire un peu pour demain, car les pilotes en souffrent beaucoup sur le circuit de Djeddah. "

Mercedes constate une amélioration sur sa monoplace

Alors que Mercedes est encore à la recherche d’une solution pour annuler ou réduire ces rebonds, Andrew Shovlin affirme que l'équilibre de la voiture est déjà meilleur qu'à Bahreïn.

"Par rapport à Bahreïn, l'équilibre de la voiture est meilleur, en termes de dégradation, nous sommes assez satisfaits de ce que nous avons vu. Notre tour rapide a encore besoin d'être travaillé, mais nous avons la session d’essais libres 3 pour cela. Dans l'ensemble, c'était une bonne journée, mais nous avons clairement du travail à faire avant de commencer à embêter Red Bull ou Ferrari."

Lors de la première séance d'essais libres à Djeddah, Lewis Hamilton a terminé neuvième, alors que George Russell a dû se contenter de la quinzième place. Pendant la deuxième séance d'essais libres, les choses se sont un peu mieux passées. Lewis Hamilton a terminé cinquième et George Russell, sixième. L'écart avec Charles Leclerc était tout de même de quatre et cinq dixièmes.

Les patrons d'équipes soutiennent la F1 : "Ne pas se laisser intimider par le terrorisme"Lire plus

Cet écart était aussi de trois et quatre dixièmes avec Max Verstappen. Mercedes va devoir rapidement résoudre ses problèmes de stabilité si elle ne veut pas voir Ferrari et Red Bull s’envoler au classement des constructeurs.

Ontdek het op Google Play