Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Déçu de sa prestation à Bahreïn, Sainz va revoir ses réglages à Djeddah

Déçu de sa prestation à Bahreïn, Sainz va revoir ses réglages à Djeddah

Actualités F1

Déçu de sa prestation à Bahreïn, Sainz va revoir ses réglages à Djeddah

Déçu de sa prestation à Bahreïn, Sainz va revoir ses réglages à Djeddah

L'Espagnol n'a pas été convaincu par ses performances le weekend dernier, et entend bien redresser la barre ce weekend en revoyant en profondeur ses réglages.

Ferrari a signé à Bahreïn son premier doublé depuis le GP de Singapour 2019, Charles Leclerc remportant l'épreuve devant son coéquipier Carlos Sainz. Un résultat qui est venu confirmer tout le bien dont on pouvait penser de la SF-75 à l'issue des essais hivernaux.

Mais dans le garage de la Scuderia, les impressions après cette première manche sont pour le moins mitigées : à l'allégresse déclenchée par le succès de Leclerc se mêle la circonspection du côté de Sainz, qui déplore ne pas avoir été au niveau du Monégasque sur le circuit de Shakir.

Relégué à plusieurs dixièmes de Leclerc

Car hormis la séance de qualifications, l'Espagnol a évolué la plupart du temps à plusieurs dixièmes de seconde de son coéquipier : "J'ai pu être dans le coup pour jouer la pole-position en qualifications, ce qui était en soi une bonne nouvelle pour moi, car étant donné le manque de sensations et le peu de compréhension que j'avais à bord de la voiture, c'était une bonne chose de pouvoir enchaîner plusieurs tours solides qui auraient d'ailleurs très bien pu me permettre de réaliser le meilleur temps", a ainsi expliqué l'Ibère.

GP d'Arabie Saoudite : tout ce qu'il faut savoir !Lire plus

Au final déçu de sa prestation, Sainz a mis un point d'honneur à déterminer où pouvait se situer la source de son manque de sensations avec la nouvelle-née des usines de Maranello, avec la conclusion qu'un meilleur travail au niveau de la mise au point de sa voiture était nécessaire.

"Le fait est que je dois encore travailler sur les réglages", reprend-il. "Je dois travailler sur ma compréhension de la voiture. J'ai bien analysé ce weekend avec mes gars, et nous avons plusieurs théories intéressantes. Nous avons donc plusieurs choses que nous allons essayer d'appliquer ici. Je ne pense pas que tout cela puisse se régler en une course, mais plutôt progressivement, comme l'an dernier, où nous avions dégrossi le travail avant d'être dans le coup. Je ne sais pas si Bahreïn sera une exception cette année, et si soudainement je vais pouvoir être là où je souhaite évoluer. On va bien voir, nous n'en sommes qu'au tout début de la saison."

Je ne pense pas que tout cela puisse se régler en une course, mais plutôt progressivementCarlos Sainz

Un vendredi studieux à Djeddah en perspective

Sainz et son équipe vont donc travailler d'arrache-pied ce vendredi lors des deux premières séances d'essais libres prévues à Djeddah pour mettre en œuvre de nouveaux réglages qui puissent lui permettre d'être plus à l'aise avec la Ferrari.

Sainz sur le point d'être prolongé chez FerrariLire plus

Interrogé sur ses axes de progrès, l'Espagnol se veut néanmoins évasif face aux médias : "C'est trop pointu et trop technique pour être expliqué à la presse", assure-t-il ainsi. "Il y a des paramètres, comme les sensations avec la voiture, savoir exactement quoi faire dans tel type de virage pour en extraire le maximum, faire en sorte qu'elle soit davantage axée sur mes goûts de sorte que je sois plus à l'aise à son volant, comme c'était le cas lors de la seconde partie de saison 2021. Je veux y arriver le plus vite possible. J'insiste, c'est très technique. Il y a des choses que je ne comprends toujours pas. Cela ne vaut pas la peine de rentrer dans les détails, ce qu'il faut c'est que j'expérimente, et c'est bien ce que j'ai l'intention de faire."

L'an dernier, pour sa première saison chez les Rouges, Sainz avait réussi l'exploit de finir devant Leclerc au championnat. Si l'Espagnol parvient donc à se relancer cette année, il pourrait bien nourrir de grandes ambitions : "Si j'ai réussi à finir deuxième à Bahreïn avec cette voiture, alors je suis persuadé de pouvoir faire encore mieux lorsque celle-ci correspondra à mes goûts."

"Mieux", ce sera donc forcément une victoire. Et Sainz court encore après sa première en F1.

Ontdek het op Google Play