Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Son résultat à Bahreïn a ravivé l'appétit de Schumacher

Son résultat à Bahreïn a ravivé l'appétit de Schumacher

Actualités F1

Son résultat à Bahreïn a ravivé l'appétit de Schumacher

Son résultat à Bahreïn a ravivé l'appétit de Schumacher

L'Allemand est passé tout près des points lors de l'ouverture du championnat à Bahreïn. Rageant, mais aussi prometteur pour la suite.

Parfois, la satisfaction et l'assurance d'avoir un bon potentiel peuvent suffire à passer outre un résultat qui pourrait de prime abord s'avérer négatif. C'est ce que ressent après la première manche de la saison Mick Schumacher, qui est passé près de marquer ses premiers points mais a dû finalement se contenter de la 11e place sur le circuit de Shakir le weekend dernier.

Le pilote allemand aurait sans doute pu faire mieux s'il n'avait pas été accroché dans le premier tour par Esteban Ocon. Contraint de tailler la route dans le peloton après avoir perdu de précieuses places, Schumacher a fini aux portes des points sous le drapeau à damier, bien aidé par les abandons de Pierre Gasly et des deux Red Bull dans le dernier quart de course.

Une monoplace bien-née

C'est néanmoins toujours mieux que son meilleur résultat en F1 jusqu'ici, obtenu l'an dernier en Hongrie, où il avait terminé en 12e position. Le fils du septuple Champion du monde de F1 Michael Schumacher est ainsi toujours à la recherche de son premier point dans la discipline, après une première année très difficile, la moins bonne de Haas depuis que l'écurie américaine a rejoint la catégorie reine en 2016, avec un résultat vierge en fin de saison.

Mais le fait est que la VF-22 semble bien née cette saison, tirant partie de la nouvelle réglementation pour se frayer un chemin dans la hiérarchie. Pour preuve, la cinquième place en course décrochée par Kevin Magnussen. Un résultat surprenant quand on sait que le Danois n'a pas couru en F1 l'an dernier.

Haas : Nous serons compétitifs cette annéeLire plus

De quoi nourrir encore plus de regrets du côté de Schumacher : "Quand bien même j'ai obtenu mon meilleur résultat, je reste sur ma faim", explique celui qui a fêté ses 23 ans mardi dernier. "Mais je pense qu'avoir cette sensation ne fait que souligner tout le potentiel que nous avons. C'est bien d'être déçu et de rêver à quelque chose de plus grand, car cela vous motive encore plus à donner le meilleur de vous-même à chaque fois, et même d'aller encore au-delà. Il faut que nous revoyions nos attentes. L'an dernier, nous visions plutôt la 16e place, alors qu'aujourd'hui nous pouvons espérer finir en cinquième position si tout se passe bien."

Il faut que nous revoyions nos attentes. Nous pouvons espérer finir en cinquième position si tout se passe bienMick Schumacher

Magnussen, une bonne référence

Schumacher veut par ailleurs profiter du retour de Magnussen chez Haas pour bénéficier des conseils d'un pilote ô combien plus expérimenté que celui qu'il remplace au pied levé, conflit russo-ukrainien oblige, à savoir Nikita Mazepin.

Arrivé en F1 en 2014, le Scandinave a passé ses quatre dernières saisons dans la discipline (de 2017 à 2020, donc) au sein de l'équipe américaine, et connaît donc bien ses modes de fonctionnement. "Il est impliqué en sports mécaniques depuis longtemps, depuis bien plus d'années que moi, donc il est évident qu'il apporte beaucoup de choses à l'équipe", reprend Schumacher. "C'est bien de l'avoir à bord et de pouvoir apprendre de lui."

Avoir une réelle concurrence dans le garage ne pourra donc faire que le plus grand bien à Schumacher, certainement en mal de références l'an dernier. Troisième du championnat des constructeurs avec dix unités au compteur, Haas a par ailleurs d'ores et déjà fait mieux que ces deux dernières saisons. Autant d'éléments positifs qui relativisent ainsi la déception issue du résultat manqué à Bahreïn. Ce n'est sans doute que partie remise pour Djeddah ce weekend.

Ontdek het op Google Play