Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Déjà une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Gasly ?
WK2022
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Déjà une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Gasly ?

Déjà une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Gasly ?

Actualités F1

Déjà une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Gasly ?

Déjà une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Gasly ?

Alors que les dégâts sont encore en cours d'évaluation sur l'AlphaTauri du Français, un changement de batterie pourrait lui faire courir le risque d'une pénalité plus tard dans l'année.

C'est l'une des images marquantes du GP de Bahreïn : l'AlphaTauri de Pierre Gasly, en flammes, à la sortie du premier enchaînement du circuit de Shakir alors qu'il ne restait que 13 tours de course. Pour l'anecdote, il s'agissait du tout premier abandon de la saison 2022 (les deux autres ayant été le fait des Red Bull quelques boucles plus tard), mais l'incendie qui a forcé le Français à se retirer pourrait bien avoir des répercussions sur la suite de sa saison.

Gasly a vu ses premiers points de 2022 partir en fuméeLire plus

Alors que les analyses se poursuivent pour déterminer la cause exacte du départ de feu, il fait peu de doute que la panne initiale soit d'origine électrique. En bataille pour les points, Gasly a en effet eu la mauvaise surprise de voir sa monoplace rendre l'âme subitement : "Je n'ai vraiment eu aucune alerte, ce qui est très étrange", a ainsi expliqué le Normand auprès d'Autosport.com. "Je ne suis pas encore très sûr de ce qu'il s'est passé. Le fait est qu'à la sortie du virage 1 la voiture s'est complètement éteinte, et je me suis garé sur le bas-côté. Et puis il y a eu ce véritable barbecue à l'arrière de la voiture."

"Nous étions vraiment très confiants à la suite des essais hivernaux, nous n'avions pas eu le moindre problème. Je pense que ce qui s'est passé montre à quel point ce sport vous ramène toujours à l'humilité la plus stricte. Vous ne pouvez jamais être trop confiant sur quoi que ce soit. J'espère simplement que le moteur n'est pas cramé, mais nous allons faire avec de toute façon."

Une fin de course en eau de boudin donc pour Gasly, qui jusque-là réalisait un weekend de très bonne facture, marqué par une dixième place en qualifications et de belles batailles par la suite pour les points, notamment avec Fernando Alonso et Kevin Magnussen. "Ce n'est pas la fin de course que nous voulions, surtout que ça se passait très bien avec un bon départ, une belle bataille avec Fernando et ensuite avec Kevin. Nous étions en huitième position assez confortablement, donc c'est vraiment dommage de passer à côté de ces points."

Evaluer l'étendue des dégâts sur l'AT03

Si les images d'un Français en flammes à la sortie du premier enchaînement du circuit de Shakir ont pu rappeler de mauvais souvenirs dans le paddock – celui de l'accident extrêmement violent de Romain Grosjean en novembre 2020 – l'heure est à présent à la constatation des dégâts.

En effet, si les dommages au niveau de la batterie sont avérés, cet abandon pourrait bien avoir de plus amples répercussions sur la suite de la saison du pilote tricolore. Les équipes ne peuvent en effet utiliser que deux batteries pour chacune de leurs voitures sur toute la durée du championnat. Un recours à la seconde batterie aussi précoce mettrait ainsi une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Gasly, et il serait d'ailleurs illusoire d'espérer tenir l'intégralité des 22 courses restantes cette saison dans cette situation.

"La panne a été instantanée, avec une perte totale de puissance électrique", a expliqué Jody Egginton, le directeur technique d'AlphaTauri, auprès de Motorsport.com. "Pour le moment nous pensons que cela vient de la batterie, mais nous ne savons pas encore exactement. Nous sommes toujours en train de faire nos recherches. Nous devons trouver d'où vient le problème, mais nous devons aussi envisager le scénario d'un changement de l'unité de puissance."

"La voiture roulait et soudain plus rien, une panne totale. Une perte de puissance immédiate, la voiture s'est arrêtée et nous avons eu ce feu qui s'est déclaré. L'origine de cet incendie peut être liée à certains éléments qui n'ont pas été refroidis correctement. Nous allons regarder cela, il y a beaucoup de dommages superficiels."

Une course contre la montre engagée

Le temps presse cependant pour AlphaTauri, alors que la prochaine manche de la saison a lieu dès ce weekend, à Djeddah en Arabie saoudite. D'où l'importance de juger rapidement de l'étendue des dégâts afin de remettre d'aplomb l'AT03 du Français. "L'origine de cet incendie peut être liée à certains éléments qui n'ont pas été refroidis correctement", reprend Egginton. "Nous allons regarder cela, il y a beaucoup de dommages superficiels."

Tirs de missiles à Djeddah, la F1 observe de près la situationLire plus

"Nous devons encore évaluer ce que nous devons changer, mais je dirais qu'au minimum nous allons devoir installer une nouvelle suspension. Beaucoup de câbles seront nouveaux, sans compter la carrosserie qui a brûlé. Nous allons évaluer l'état de la batterie. Pour le moment il y a beaucoup de poudre d'extincteur sur toute la voiture. Le pire scénario pour nous, ce serait de devoir changer l'unité de puissance ainsi que le châssis, mais il est encore trop tôt pour se prononcer. Tout ce qui était en lien avec l'unité de puissance et la boîte de vitesse a été soumis à de fortes températures, car le foyer du feu était localisé dans cette zone. Donc peut-être que nous allons devoir potentiellement changer tous ces éléments et les renvoyer à l'usine pour une inspection complète."

Ontdek het op Google Play