Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Tirs de missiles à Djeddah, la F1 observe de près la situation

Tirs de missiles à Djeddah, la F1 observe de près la situation

Actualités F1

Tirs de missiles à Djeddah, la F1 observe de près la situation

Tirs de missiles à Djeddah, la F1 observe de près la situation

Les dirigeants de la Formule 1 surveilleraient de près la situation en Arabie Saoudite après que la ville de Djeddah, qui doit accueillir le prochain Grand Prix, ait été visée par un tir de missile balistique.

Selon Reuters, la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite qui combat au Yémen a déclaré dimanche avoir intercepté et détruit une "cible aérienne hostile" visant la ville de Djeddah.

Cette déclaration intervient, après que le groupe Houthi, ait attaqué une usine de distribution d'Aramco à Djeddah et tiré des missiles ainsi que des drones sur des installations saoudiennes de production d'énergie et de dessalement de l'eau dans la région de Jizan (sud). Un porte-parole de la Coalition arabe a déclaré à Al Arabiya English qu'ils avaient détruit 106 bateaux chargés d'explosifs.

Alors que Jeddah doit accueillir le week-end prochain la deuxième manche du calendrier de F1 2022, les dirigeants de la discipline "suivent la situation de près", comme le rapporte The Sun.

Le Grand Prix d'Arabie Saoudite a été ajouté au calendrier de la F1 pour la première fois en 2021, mais depuis, il a été fortement critiqué. Les défenseurs des droits de l'homme ont fait valoir que le pays ne méritait pas d'accueillir un Grand Prix et certains pilotes auraient été préoccupés par le bilan du pays en matière de droits de l'homme.

Le président de la F1, Stefano Domenicali, a récemment déclaré qu'il pensait que la course contribuerait à améliorer la situation et qu'il n'était pas juste de "fermer" des pays.

La Formule 1 doit-elle se rendre en Arabie Saoudite ?Lire plus

Lors du Grand Prix de Grande-Bretagne de 2021, les pilotes auraient eu des discussions sur les droits de l'homme avec le prince Khalid Bin Sultan Al Faisal, promoteur du Grand Prix d'Arabie Saoudite.

Les controverses n'ont cependant pas été uniquement en dehors de la piste, les pilotes se plaignant que ce circuit à haute vitesse soit trop dangereux. La piste de Djeddah se veut être un circuit urbain, mais pas seulement. La volonté était ici de réaliser le circuit urbain le plus rapide du monde. La saison dernière, nous avions malheureusement pu assister à de gros accidents en Formule 1, mais également en Formule 2.

Vers un GP d’Arabie saoudite encore plus rapide ?Lire plus

Les essais libres du Grand Prix d’Arabie Saoudite devraient cependant se tenir à partir du vendredi 25 mars prochain. La course, quant à elle, devrait se dérouler le dimanche 27 mars à 19 heures (heure française).

Ontdek het op Google Play