Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Brawn : Il semble que deux ou trois équipes n'ont pas tout compris
WK2022
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Brawn : Il semble que deux ou trois équipes n'ont pas tout compris

Brawn : Il semble que deux ou trois équipes n'ont pas tout compris

Actualités F1

Brawn : Il semble que deux ou trois équipes n'ont pas tout compris

Brawn : Il semble que deux ou trois équipes n'ont pas tout compris

Ross Brawn, directeur technique et sportif de la Formule 1, a livré ses impressions à propos de cette première course de la saison 2022. Pour l'Anglais, cette course fut riche en enseignements même s’il reste quelques points à perfectionner.

Interrogé après le Grand Prix de Bahreïn, Ross Brawn s'est dit satisfait de la course et du travail accompli par la F1 pour rendre les courses plus vivantes. Cependant, il reste prudent et assure ne pas vouloir poser des conclusions trop hâtives.

"Il s'agit d'un échantillon basé sur une seule course, donc ne nous emballons pas, mais nous n'avons vu aucun point négatif aujourd'hui, ce qui est une bonne chose. Une fois que les pilotes auront débriefé et que la FIA commencera à examiner toutes les données, nous pourrons voir comment nous avons pu progresser."

"Nous devons poursuivre ce processus et continuer à travailler pour comprendre comment faire de grandes voitures de course et continuer le développement dans cette direction", a déclaré Brawn.

L'objectif premier du nouveau règlement de 2022 était de resserrer les écarts entre les écuries. L'autre objectif était de faire en sorte que les monoplaces puissent se suivre facilement, en espérant voir plus de batailles en piste. Malgré tout, nous avons pu observer de grands écarts dans le peloton à Bahreïn.

"Évidemment, avec les nouvelles réglementations, il semble que deux ou trois équipes n'ont pas tout compris. Mais ce n'était pas si mal. Comme toujours, si nous pouvons avoir deux ou trois équipes en tête de course, un milieu de peloton solide, alors je pense que nous devrions être satisfaits et si ces voitures peuvent se battre entre elles, c'est la chose la plus importante", a-t-il ajouté.

Engluées en fond de peloton, Aston Martin, McLaren et Williams semblent toutes les trois avoir manqué la bascule vers la nouvelle ère. Sans l'entrée en piste de la voiture de sécurité, les 6 pilotes se seraient tous retrouvés à plus d'un tour des leaders.

Hamilton : "Il reste un très long chemin à parcourir"Lire plus

"Il ne faut pas oublier l'impact qu'aura le plafonnement des coûts, car personne ne pourra investir 100 millions de dollars supplémentaires dans son programme pour résoudre ses problèmes, ce qui aura pour effet d'aplanir le rythme de développement, et personne ne se démarquera. Je pense que beaucoup de choses se sont mises en place et que nous pouvons nous attendre à avoir une grande année", a conclu Ross Brawn.

Espérons pour ces écuries que leurs problèmes de rythme pourront être réglés sans trop de dépenses, car depuis cette année, les budgets sont plafonnés à 145 millions de dollars.

Course - Leclerc mène un doublé Ferrari à Bahreïn !Lire plus

Selon Brawn, les écuries de pointe ne pourront pas dépenser des fortunes pour améliorer leurs monoplaces et creuser encore un peu plus l'écart avec les retardataires.

Reste à savoir si ces trois écuries en difficulté ont encore les ressources nécessaire pour pouvoir remonter la pente en 2022.

Ontdek het op Google Play