Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Norris "s'attend à souffrir" encore après le zéro pointé McLaren à Bahreïn

Norris "s'attend à souffrir" encore après le zéro pointé McLaren à Bahreïn

Actualités F1

Norris "s'attend à souffrir" encore après le zéro pointé McLaren à Bahreïn

Norris "s'attend à souffrir" encore après le zéro pointé McLaren à Bahreïn

Le pilote britannique a admis qu’il s’attendait à d’autres courses difficiles après un week-end catastrophique à Bahreïn pour McLaren.

Si les premiers tests de pré-saison à Barcelone s’étaient montrés encourageants pour McLaren, les trois journées à Bahreïn s’étaient avérées beaucoup plus problématiques, avec notamment de gros problème au niveau du système de freinage. Lors du Grand Prix de Bahreïn, les monoplaces orange n’ont tout simplement pas mis une roue devant l’autre, Daniel Ricciardo étant sorti dès la Q1 (18e), alors que son équipier Lando Norris devait se contenter d’un non moins décevant 13e chrono à l’issue de la Q2.

Course - Leclerc mène un doublé Ferrari à Bahreïn !Lire plus

En course, ce ne fut guère mieux, les deux McLaren évoluant en queue de peloton dans les premiers tours, avant que Daniel Ricciardo et Lando Norris ne franchissent l’arrivée à des laborieux 14e et 15e rangs, respectivement, et hors des points.

Un bilan catastrophique pour la structure dirigée par Zack Brown, et qui n’augure rien de bon pour les courses à venir, comme le redoute Lando Norris.

"Je m'attends à souffrir et je pense que tout le monde doit savoir que cela va être compliqué."

"En tant qu’équipe, et également à titre personnel, nous attendons beaucoup plus, mais ce n'est pas ce que nous avons en ce moment. Nous devons nous y habituer."

"J’imagine que l’équipe s’est déjà retrouvée dans cette situation il y quelques années, et j’espère que nous pouvons rester optimistes, l’équipe et tout le monde au centre de recherche peut comprendre les choses, et nous avons les moyens de revenir sur la bonne voie".

Par ailleurs, Norris refuse d’accuser le moteur Mercedes – qui équipe, outre McLaren, les monoplaces Aston Martin et Williams -, pour expliquer le manque de performance des monoplaces de son écurie, ces trois dernières écuries occupant… les six dernières places à l’arrivée.

"Si on veut chercher de ce côté, il y a juste à voir que les Mercedes terminent en troisième et quatrième position", commente le pilote britannique.

"Beaucoup de déficit en termes d'appui"

"Cela n'aide certainement pas, je pense donc que nous manquons définitivement de ce côté-là par rapport aux autres, mais je veux dire que j'ai vu d'autres problèmes pour les autres gars aussi, donc la fiabilité est bonne, donc je suppose que c'est un point positif pour le moment."

"Mais simplement, notre voiture a beaucoup de déficit en termes d'appuis. La tenue de route est donc très mauvaise."

"C'est une voiture et des pneus difficiles à optimiser et quand vous n'avez pas d'appui, vous ne pouvez pas faire fonctionner les pneus correctement et vous ne pouvez pas tout avoir dans la bonne fenêtre, donc vous sous-virez et sur-virez et il y a beaucoup plus de choses qui se passent et c'est le problème."

"Nous avons besoin [...] de plus d'appui. Cela semble simple mais c'est compliqué à comprendre."

Ontdek het op Google Play