Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Russell : "Loin d'être là où nous voulons être"

Russell : "Loin d'être là où nous voulons être"

Actualités F1

Russell : "Loin d'être là où nous voulons être"

Russell : "Loin d'être là où nous voulons être"

George Russell termine à la quatrième place du Grand Prix de Bahreïn 2022. Le britannique finit la course juste derrière son équipier après un week-end difficile pour Mercedes.

Hamilton : "Il reste un très long chemin à parcourir"Lire plus

L'anglais sait le travail restant à accomplir afin de se mêler à la lutte pour la victoire. Mais il est satisfait du résultat à Bahreïn :

"Bon résultat tout compte fait. Et nous l'aurions certainement pris avant le week-end. C'était une course un peu solitaire, mais je suis content de la performance, c'était un très bon premier tour, un bon départ, on a gagné des places. Mais nous reconnaissons également que nous sommes loin d'être là où nous voulons être."

Russell : "J'ai tenté quelque chose de différent et ça n'a pas marché"Lire plus

"50% de déficit dans les virages, 50% dans les lignes droites"

Mercedes, qui sous l'ère hybride a toujours eu de puissants moteurs, a peiné en ligne droite. Mais Russell ne pense pas que le moteur soit le seul élément constituant la mauvaise performance du week-end :

"Je ne dirais pas nécessairement que c'est uniquement le moteur, il y a un certain nombre de facteurs qui y contribuent, je pense que nous avons pas mal de trainée. Mais ce rebondissement et ce marsouinage que nous expérimentons dans la ligne droite va vous ralentir parce que nous nous écrasons sur le sol, plutôt que d'avancer. Donc je pense que le déficit de temps au tour que nous avons actuellement, c'est probablement 50% dans la ligne droite et 50% dans les virages. Il y a donc une lueur d'espoir. Nous croyons tous que nous pouvons résoudre le problème, mais nous ne le savons vraiment pas. Et nous ne savons pas combien de temps ça va prendre - ça pourrait être le week-end prochain. Ou, vous savez, ça pourrait ne pas être avant les vacances d'été. Qui sait."

"Nous savions que nous serions loin derrière Red Bull et Ferrari"

Tout résultat positif est bon a prendre et Russell en a conscience :

"En fin de compte, c'est un sport où tout est question de résultats - peu importe si vous êtes la voiture la plus rapide ou la plus lente. Ce qui compte, c'est de savoir qui monte sur la plus haute marche du podium. Et si vous nous aviez dit que nous allions partir ce week-end avec une P3 et une P4, nous l'aurions absolument fait et vous savez, nous n'étions pas beaucoup plus rapides que le milieu de peloton. Et c'était vraiment plus une préoccupation que les gars devant. Nous savions que nous serions loin derrière Red Bull et Ferrari. Mais nous avons également vu à quel point Haas ou Alfa Romeo étaient rapides. McLaren a eu un week-end très difficile ici, mais à Barcelone ils semblaient assez forts. Donc nous avons beaucoup de travail à faire."

Ontdek het op Google Play