Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Nouvelles équipes en F1 : Domenicali confirme "de nombreuses demandes" !

Nouvelles équipes en F1 : Domenicali confirme "de nombreuses demandes" !

Actualités F1

Nouvelles équipes en F1 : Domenicali confirme "de nombreuses demandes" !

Nouvelles équipes en F1 : Domenicali confirme "de nombreuses demandes" !

La Formule 1 a le vent en poupe et cela se voit : malgré le montant élevé de l'engagement dans la discipline, les candidats pour constituer de nouvelles écuries de F1 sont "nombreux", d'après le patron du sport.

Le contexte mondial a été rendu difficile par la crise du Covid puis par la guerre entre la Russie et l'Ukraine. Et malgré cela, la F1 se porte comme un charme, notamment grâce à la façon dont elle a transformé la pandémie en opportunités.

La popularité de la F1 ne cesse de croître et le patron de la discipline, Stefano Domenicali, affirme que l'intérêt de constructeurs et de privés pour constituer de nouvelles équipes est réel.

"Nous avons reçu de nombreuses demandes d’entrée", a déclaré Domenicali. "Disons plus d’une mais moins de huit... Certains ont été plus explicites en faisant connaître leurs intentions de façon claire [comme Andretti], d'autres le font en silence [éloignés de la vie médiatique]."

Mais l'Italien prévient : la F1 ne cherche pas à tout prix à attirer de nouvelles équipes.

"De mon point de vue, l’augmentation du nombre d’équipes et de voitures sur la piste n'augmentera pas le spectacle, à moins qu’il ne s’agisse d’une entité très importante."

Abu Dhabi : la FIA publie ses conclusions et qualifie "d'erreur humaine" le comportement de MasiLire plus

On pense entre autres à l'intérêt du groupe Volkswagen via les marques Audi et Porsche, même si aucune décision n'a encore été prise et qu'il pourrait s'agir d'un engagement en tant que motoriste(s) uniquement.

Et Domenicali de ne pas se laisser abattre par la perte du marché russe, à l'heure où la F1 a coupé tous les liens avec l'ancienne république soviétique.

"La Chine, par exemple, constitue un marché immense. Nous avons déjà Shanghai et d'autres villes sont intéressées par la F1. L'Europe va bien, regardez Zandvoort."

"Bien sûr, nous devons tenir compte des variables imprévisibles comme l'inflation ou les coûts de transport qui ont fortement augmenté ces derniers temps. Nous y sommes attentifs, mais je reste confiant."

Ontdek het op Google Play