Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alonso se "fiche" du rapport de la FIA sur Abu Dhabi 2021

Alonso se "fiche" du rapport de la FIA sur Abu Dhabi 2021

Actualités F1

Alonso se "fiche" du rapport de la FIA sur Abu Dhabi 2021

Alonso se "fiche" du rapport de la FIA sur Abu Dhabi 2021

La FIA doit va rendre publique ce samedi 19 mars 2022 son rapport détaillé sur la fin de course controversée du dernier Grand Prix 2021 à Abu Dhabi.

En conférence de presse ce vendredi, Fernando Alonso était accompagné de Pierre Gasly, George Russell, Nicholas Latifi et de Lance Stroll. Et la question sur ce rapport a été posée :

Verstappen affirme qu'il "n'est pas nécessaire" de publier le rapport complet d'Abou DhabiLire plus

Q : Tous les cinq, souhaitez-vous que le rapport complet sur les événements d'Abu Dhabi soit publié après la réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile de demain ou pensez-vous qu'il doit être simplement oublié ?

Quatre pilotes ont répondu par l'affirmative évoquant l'importance de la "transparence" et de la "constance" dans les décisions. Mais Alonso ne semblait pas de cet avis :

Alonso : Non, je ne pense pas que nous ayons besoin de lire quoi que ce soit. Je veux dire, c'est fait. C'est déjà terminé. Et il y a beaucoup de décisions de direction de course que, vous savez, nous pouvons comprendre, que nous ne pouvons pas comprendre parfois et toujours nous passons à autre chose et cette fois-ci ce n'est pas différent.

Q : Fernando, pensez-vous que [si] le résultat du championnat était différent, Hamilton avait gagné, nous ne parlerions plus jamais d'Abu Dhabi ?

Alonso : Je ne sais pas. Honnêtement, je m'en fiche aussi. Comme je l'ai dit, c'était ce que c'était, ils ont essayé de courir. Et à ce moment-là, la direction de course semblait bonne et au cours de la saison, vous savez, en 21 courses, il y a toujours des décisions que nous pouvons accepter, ou peut-être que nous ne sommes pas d'accord, et nous n'avons jamais eu à étudier quoi que ce soit en détail. Donc nous avons des règles différentes, je pense, cette année pour la voiture de sécurité et les voitures doublées et des choses comme ça. Donc, comme d'habitude, nous avançons et voyons aussi cette année les limites de la piste sont différentes. Il y a donc une évolution normale dans ce port.

En 2021, l'espagnol a souvent critiqué la constance des décisions prises par les commissaires de course et l'interprétation du règlement. Notamment en Autriche où il a été gêné sur son tour de qualification, et sur le respect des limites de la piste de ses adversaires lors départs des deux courses.

La conversation radio de Fernando Alonso avec son ingénieur de course Karel Loos lors des derniers tours du Grand Prix d'Abu Dhabi 2021 :

Lorsque l'accident de Nicholas Latifi a déclenché l'intervention de la Safety Car, ce n'était pas seulement Red Bull qui faisait pression sur Michael Masi pour laisser certaines voitures se dédoubler. Alonso, neuvième et à un tour du leader a commencé à demander à son équipe de l'aider à récupérer son tour :

Alonso : Je pense que nous devons nous dédoubler, alors que faisons-nous ? Loos : Pas encore, attendons que la direction de course donne cette instruction. [...] Alonso : Ouais, nous devrions dédoubler et faire le travail jusqu'à ce qu'ils retirent la voiture [de Latifi] parce que sinon ça va être trop tard. Loos : Compris. Alonso : Je veux dire, ils doivent commencer la procédure maintenant, donc pendant ce temps ils évacuent la voiture, ils ramassent la voiture. Et nous sommes prêts à repartir. Loos : Ok. Nous allons faire un peu de réchauffement des freins et des pneus. Nous avons de la marge pour ça. [...] Alonso : Ouais, allez, dédoublez les gars et au prochain tour, c'est vert. Ou, dans deux tours. Loos : Donc il (le directeur de course Michael Masi) ne va pas nous permettre de nous dédoubler nous-mêmes. Alonso : (Rires) Compris. Loos : Ok alors nous avns Verstappen est en P2, a quatre voitures derrière toi Alonso : Ouais et il devrait être deux voitures devant moi. Loos : Donc, à la fin de ce tour, il reste deux tours.

La direction de course change la décision initiale et autorise les cinq voitures entre Hamilton et Verstappen, dont Alonso, à se dédoubler

Alonso : La Safety Car a le feu vert. Loos : Oui, tu peux doubler. Norris est le premier. Alonso : Oui, mais ça doit être fait il y a deux tours. Incroyable. Loos : Juste garde de la vitesse parce qu'ils pourraient faire rentrer la Safety Car dans ce tour. Ok, la Safety Car rentre dans ce tour, donc. Alonso : Ok, reçu. Donc je ne peux pas aller à fond ? Loos : Pas de dépassement jusqu'à la ligne de contrôle.

Ontdek het op Google Play