Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Un Hülkenberg mobilisé dans l'urgence s'avoue "un peu rouillé" avant de reprendre la compétition
WK2022
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Rosberg : Ricciardo ? On en parlait comme du futur champion il y a 2 ans à peine...
Les casques les plus particuliers de la saison 2022 de F1
Alonso révèle quand il pourrait quitter la F1 : "Je veux gagner Le Mans et le Dakar"
Ces moments où Leclerc a perdu le championnat 2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Un Hülkenberg mobilisé dans l'urgence s'avoue "un peu rouillé" avant de reprendre la compétition

Un Hülkenberg mobilisé dans l'urgence s'avoue "un peu rouillé" avant de reprendre la compétition

Actualités F1

Un Hülkenberg mobilisé dans l'urgence s'avoue "un peu rouillé" avant de reprendre la compétition

Un Hülkenberg mobilisé dans l'urgence s'avoue "un peu rouillé" avant de reprendre la compétition

Il s'attendait à assister en tant que spectateur à la première manche de la saison 2022 de F1 depuis son canapé, mais c'est finalement bel et bien en tant qu'acteur que Nico Hülkenberg va prendre part à la première manche de la saison 2022 de F1, depuis le baquet de l'Aston Martin AMR22.

Hier le Coronavirus a fait sa première victime de la saison en la personne de Sebastian Vettel, testé positif et qui a donc été contraint de déclarer forfait pour le GP de Bahreïn, dont les premiers essais libres ont lieu ce vendredi.

EL1- Gasly signe le meilleur temps de la séance, Ferrari impressionneLire plus

Une nouvelle qui est donc tombée au dernier moment pour son compatriote et remplaçant, qui a dû se préparer en quatrième vitesse pour prendre ses fonctions aujourd'hui : "J'ai reçu la nouvelle quand je me suis levé hier matin, et j'ai tout juste eu le temps de faire mes affaires et de prendre la route", a ainsi expliqué Hülkenberg en conférence de presse. "C'est une situation intéressante. Je vais prendre les séances les unes après les autres. Il va probablement me falloir quelques tours pour me "dérouiller", mais je vais prendre mon temps pour me remettre dans le bain."

Plus aucune course disputée depuis 2020

Il est fort probable que Vettel sera remis sur pied pour la deuxième manche, qui se déroulera la semaine prochaine en Arabie saoudite. Mais en attendant Hülkenberg va devoir assurer l'intérim du mieux qu'il peut avec les armes dont il dispose, c’est-à-dire pas grand-chose en l'état étant donné que l'intéressé lui-même reconnaît n'avoir pas piloté en compétition depuis sa dernière pige en F1 en 2020.

Dans ces conditions, l'idée sera d'abord pour l'Allemand de reprendre ses marques dans le paddock et au volant : "Il va falloir que je retrouve mes sensations, une bonne harmonie avec la voiture, et que je parvienne à trouver la limite. Sur le plan physique je ne vais pas le cacher : je suis un peu rouillé. Donc je vais devoir faire face à de nombreux défis. Je vais avoir le droit à une surcharge d'informations aujourd'hui. Mais pour moi, tout va être affaire de reprise en main, de retrouver de bonnes sensations ainsi qu'une bonne pointe de vitesse."

Qui est le prochain pilote en lice pour un baquet AlphaTauri ?Lire plus

Une mission qui s'annonce particulièrement ardue, quand bien même ce n'est pas la première fois qu'il se retrouve en pareille situation. Sa dernière saison complète en F1 remontant à 2019, Hülkenberg a tout de même effectué trois piges l'année suivante chez Racing Point, remplaçant déjà Sergio Pérez malade de la Covid lors des GP de Grande-Bretagne et du 70e anniversaire, avant de prendre le relai de Lance Stroll un peu plus tard dans la saison lors du GP de l'Eifel, sur le Nürburgring.

Une situation différente des précédentes piges

Mais avec l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation technique, qui change fondamentalement la façon de fonctionner des nouvelles F1 – avec un retour de l'effet de sol pour la première fois depuis le bannissement du phénomène en 1982 – l'adaptation devrait être cette fois-ci bien plus compliquée : "C'est vrai que ce n'est pas la première fois que je me retrouve dans cette situation", reprend Hülkenberg. "Je sais en quelque sorte à quoi m'attendre. J'ai cette expérience et il est clair que cela va m'aider. Après, il ne faut pas perdre de vue que ces voitures sont toutes nouvelles. La dernière fois que j'ai fait une apparition sur la grille, je connaissais déjà le fonctionnement de la voiture et ce qui m'attendait plus ou moins. Mais là je pars véritablement d'une feuille blanche. Je dois donc d'abord obtenir des sensations, piloter la voiture et bien sûr apprendre le plus vite possible. En ce sens ce n'est certainement pas une situation facile."

Alors, même si la tâche tient davantage de la gageure qu'autre chose ce weekend, en bon compétiteur Hülkenberg ne boude pas son plaisir d'être de retour dans le paddock de la catégorie reine du sport automobile : "Je vais pouvoir ressentir de nouveau la force centrifuge. Il est clair que je vais souffrir physiquement. Mais le simple fait de revenir en F1, parmi les voitures les plus rapides du monde, c'est quelque chose d'excitant."

Ontdek het op Google Play