Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Pour Domenicali, impossible de remplacer un directeur de course par un comité

Pour Domenicali, impossible de remplacer un directeur de course par un comité

Actualités F1

Pour Domenicali, impossible de remplacer un directeur de course par un comité

Pour Domenicali, impossible de remplacer un directeur de course par un comité

Le président de la F1, Stefano Domenicali, estime que, en termes d'efficacité, un comité ne peut remplacer un directeur de course agissant en solo.

La finale d'Abu Dhabi l'an dernier a eu de nombreuses répercussions. Tout d'abord sur le plan sportif bien entendu, mais aussi au niveau de la Direction de course avec le limogeage de Michael Masi et son remplacement par un comité bicéphale, composé de Niels Wittich et Eduardo Freitas.

Les deux hommes seront supervisés par Herbie Blash, qui va faire son retour en tant que consultant senior permanent à distance, selon un fonctionnement similaire à celui de la VAR au football ou bien encore au quatrième arbitre en rugby.

Malgré la controverse d'Abu Dhabi, l'esprit de revanche ne sera pas le moteur d'Hamilton cette saisonLire plus

On le voit bien, le mode de gestion des courses tend à évoluer cette année d'un fonctionnement reposant sur un seul homme à un processus plus collégial, ce qui n'est pas forcément du goût de Stefano Domenicali : "Nous ne devons pas oublier que les commissaires de course sont les décisionnaires en dernière instance, ceux qui officialisent les résultats", a ainsi déclaré le responsable italien.

"La Direction de course doit être une entité très bien organisée, et le directeur de course est quelqu'un qui doit prendre les bonnes décisions. Là, pour prendre les bonnes décisions, ils vont devoir être correctement soutenus et avoir à disposition tous les outils disponibles pour avoir le meilleur jugement possible."

"Vous n'avez pas le temps de fonctionner comme un comité, ce dont vous avez besoin c'est d'avoir tout ce qui est nécessaire autour de vous pour prendre les bonnes décisions."

Masi était "sous haute pression"

Les événements qui ont eu lieu à Abu Dhabi ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, alors que les équipes avaient émis auparavant de nombreuses plaintes contre des décisions pour le moins irrégulières durant toute la saison 2021. "Je dois respecter le fait que nous ne sommes pas la FIA, nous ne sommes pas les régulateurs", poursuit Domenicali au sujet du remplacement de Michael Masi dans la foulée du GP d'Abu Dhabi.

Verstappen affirme qu'il "n'est pas nécessaire" de publier le rapport complet d'Abou DhabiLire plus

"Je pense que c'était la bonne décision que de protéger quelqu'un qui se retrouvait sous une énorme pression suite aux événements qui se sont déroulés en fin d'année dernière", continue le Transalpin. "Pour ma part, je veux simplement avoir l'assurance que la FIA, en tant que régulateur de la discipline, va être en mesure de faire en sorte que ce premier weekend de la saison va se dérouler de la meilleure façon possible."

"Et pour cela, il va falloir s'assurer que le directeur de course ainsi que toutes les personnes impliquées dans les processus de décision, les commissaires et autres, disposent bien de tous les outils pour faire au mieux leur travail."

Ontdek het op Google Play