Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La FIA renforce les nouveaux contrôles sur les monoplaces avec un système guidé par laser

La FIA renforce les nouveaux contrôles sur les monoplaces avec un système guidé par laser

Actualités F1

La FIA renforce les nouveaux contrôles sur les monoplaces avec un système guidé par laser

La FIA renforce les nouveaux contrôles sur les monoplaces avec un système guidé par laser

La FIA a introduit les dernières technologies pour aider à combattre les illégalités potentielles des monoplaces de cette année.

La réécriture de la réglementation aérodynamique a ouvert la voie à une pléthore d'idées concernant la conception des voitures, tout en permettant aux équipes de trouver des échappatoires.

Qui sont les pilotes de réserve en 2022 ?Lire plus

C'est pourquoi la FIA a introduit un système de balayage de pointe entièrement électronique, guidé par laser, afin d'appliquer la règle à la nouvelle variété de dessin des monoplaces.

Comme l'a souligné le directeur technique de la FIA pour les monoplaces, Nikolas Tombazis, l'organe directeur mondial du sport automobile "devait améliorer les contrôles".

Expliquant le nouveau dispositif, Tombazis a ajouté : "Nous vérifions les voitures sur ordinateur pour nous assurer qu'elles satisfont à toutes les contraintes géométriques, et nous avons fait cela avec toutes les équipes."

"Ensuite, nous vérifions l’extérieur de la voiture par rapport au modèle informatique en scannant la monoplace, c'est le processus que nous utilisons actuellement."

"Le système consiste en un tracker qui détecte la position d'un appareil tenu par l'un de nos commissaires."

"Nous scannons le tout en tenant un capteur au-dessus de la surface ou nous vérifions des points spécifiques sur la voiture. Ces derniers sont ensuite vérifiés par rapport à la CAO, sur les coordonnées, et sur la base de ces mesures, nous pouvons tirer les conclusions finales."

Les équipes de F1 confrontées à des contrôles ponctuels

Tombazis a confirmé qu'il y aura deux types de contrôles, le premier portant sur les paramètres de base, tels que la largeur, la hauteur et la vérification que la voiture ne roule pas trop bas. Le second, beaucoup plus détaillé, comprenant un balayage de toute la surface de la voiture.

Pour l'instant, le nouveau système n'en est qu'à ses débuts, mais M. Tombazis ne doute pas qu'il s'avérera inestimable à l'avenir.

Hamilton critique Pirelli pour ses pneus "Ils sont pires que l'année dernière"Lire plus

"Nous espérons pouvoir effectuer des scans rapides sur toutes les voitures pendant un week-end de course, mais nous sommes encore en train d'apprendre le processus, surtout dans un environnement de week-end de course", a remarqué Tombazis.

"Les scans plus détaillés auront lieu de manière plus aléatoire, probablement sur quelques voitures par course, ce qui signifie que l'équipe ou les équipes sélectionnées ne sauront pas qu'elles seront scannées, favorisant ainsi une certaine équité."

"Il est clair que si une voiture fait l'objet d'une protestation ou si nous avons de sérieux doutes sur la légalité d'une monoplace, nous pourrons choisir individuellement cette voiture à scanner afin d'obtenir les informations nécessaires pour prendre une décision."

"Jusqu'à présent, le système a bien fonctionné. Il y a encore beaucoup à apprendre, mais c'est dans la bonne direction pour améliorer encore nos capacités sur la piste", a conclu Tombazis

Ontdek het op Google Play