Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La Formule 1 doit-elle se rendre en Arabie Saoudite ?

La Formule 1 doit-elle se rendre en Arabie Saoudite ?

Actualités F1

La Formule 1 doit-elle se rendre en Arabie Saoudite ?

La Formule 1 doit-elle se rendre en Arabie Saoudite ?

La Formule 1 est généralement critiquée parce que la catégorie reine organise des courses dans des pays comme l'Arabie Saoudite, où les droits de l'homme sont régulièrement bafoués. Le PDG de la Formule 1, Stefano Domenicali, considère que concourir dans ces pays permet de mettre en lumière ces problèmes.

Ce week-end, la F1 se rend à Bahreïn pour l'ouverture de la saison, avant d’aller une semaine plus tard sur le circuit de Djeddah en Arabie Saoudite. Le pays fait actuellement l'objet de nombreuses critiques après l’exécution de nombreuses personnes. Selon le gouvernement, il a été annoncé que 81 personnes avaient été exécutées en une journée dans l'État pétrolier pour des activités criminelles et entretien de liens terroristes. Le gouvernement justifie ces exécutions en rapportant que certains de ces individus avaient des " comportements déviants ", peut-être une manière détournée pour parler d’homosexualité.

Stefano Domenicali justifie maladroitement la tenue du Grand Prix d’Arabie Saoudite : "Nous avons été choqués lorsque nous avons entendu cette nouvelle", a déclaré l'italien à Sky Sports. "Mais je crois sincèrement au fait que notre sport peut faire en sorte que les Droits de l'Homme soient placés au centre du débat."

L'italien poursuit son explication. " Avec le recul, nous avons pu voir l’année dernière beaucoup de femmes et beaucoup de jeunes assister à la course. C’était pour eux la première fois qu’ils pouvaient profiter de voir une course de Formule 1 en direct. Notre présence met peut-être en lumière des sujets qui, sans nous, auraient une place différente dans l’actualité", conclut-il.

Rappelons que lors de la première course sur le circuit de Djeddah, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton avait fait savoir qu’ils étaient gênés de rouler dans ce pays. La F1 est un sport mondial qui se rend aujourd’hui dans des pays ne respectant pas toujours les Droits de l’Homme. L’année dernière, plusieurs pilotes avaient apporté leur soutien à la communauté LGBTQ+ en Hongrie.

Ontdek het op Google Play