Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Pour Sainz, les nouvelles F1 sont "plus sympas à piloter"
WK2022
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Button impressionné par Mercedes : "Ils sont 3e et parlent de très mauvais résultat !"
Hill s'attend à ce que Vettel revienne en Formule 1 : "Ce n'étaient pas des adieux"
Gasly revient sur son passage chez Red Bull : "Ce qui devait arriver est arrivé"
Wolff l'affirme : "Huit titres d'affilée, ce n'est plus possible"
Ferrari aurait désigné le successeur de Binotto "au sein de sa propre équipe"
Aston Martin envisage les options d'Alonso
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Verstappen dénonce des messages menaçants : "Je pense que ça va vraiment trop loin"
Ocon rêve de défier Verstappen : "Tout faire pour combler l'écart"
Verstappen prêt à se lancer dans une bagarre pour le titre à six !
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Pour Sainz, les nouvelles F1 sont "plus sympas à piloter"

Pour Sainz, les nouvelles F1 sont "plus sympas à piloter"

Actualités F1

Pour Sainz, les nouvelles F1 sont "plus sympas à piloter"

Pour Sainz, les nouvelles F1 sont "plus sympas à piloter"

Pour le pilote espagnol, les nouvelles F1 sont « plus sympas » à piloter malgré des problèmes de sous-virage et de survirage avérés lors des essais hivernaux.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Ferrari a impressionné durant tous les essais de présaison, en parvenant à la fois à accumuler un important nombre de kilomètres au compteur tout en témoignant d’un très bon niveau de performance. A telle enseigne que beaucoup d’observateurs considèrent que la Scuderia pourrait bien créer la surprise lors de la première manche de la saison qui va avoir lieu à Bahreïn ce weekend.

Sainz proche d'une prolongation chez FerrariLire plus

Un équilibre difficile à trouver

« On a eu du survirage absolument partout », souligne ainsi Carlos Sainz. « Il y a énormément de boulot à faire sur l’équilibre des voitures pour les ramener à un niveau proche de celui qui était le leur l’an dernier. Je pense qu’en termes de performance nous ne sommes pas si loin mais l’équilibre de la voiture est beaucoup plus difficile à trouver que lors des autres saisons. »

Sainz reconnaît cependant trouver un certain plaisir à remédier à toutes ces difficultés : « C’est plus sympa, il y a plus de choses à expérimenter, plus de choses à développer », reprend le pilote Ferrari. « C’est une bonne chose d’avoir en Formule 1 comme une remise à zéro, car les voitures étaient devenues ces dernières années en quelque sorte trop parfaites, trop faciles à piloter. »

C'est une bonne chose d'avoir une sorte de remise à zéro en Formule 1Carlos Sainz

La SF-75 est peut-être imparfaite, mais elle n’a pas empêché ses pilotes de figurer en bonne place lors des essais de Bahreïn, Carlos Sainz et Charles Leclerc jouant les premiers rôles lors de chaque journée de roulage. A voir donc si le cheval cabré parvient à confirmer le weekend prochain à l’occasion du premier GP de la saison sur le circuit de Shakir.

Ontdek het op Google Play