Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Pour McLaren, le marsouinage sera bientôt de l'histoire ancienne

Pour McLaren, le marsouinage sera bientôt de l'histoire ancienne

Actualités F1

Pour McLaren, le marsouinage sera bientôt de l'histoire ancienne

Pour McLaren, le marsouinage sera bientôt de l'histoire ancienne

Le directeur technique de McLaren, James Key, pense que le marsouinage cessera d'être un sujet de discussion "après les cinq ou six premières courses". En effet, les équipes cherchent à maîtriser le phénomène récemment observé lors des essais de la F1.

Du fait de l’effet de sol, un certain nombre de monoplaces ont souffert de rebondissements sur les lignes droites. L’explication de ce phénomène vient du flux d'air aérodynamique qui s’engouffre sous le plancher.

"Ce que nous avons découvert, c'est que vous pouvez avoir une combinaison de choses qui favorisent le phénomène, puis vous pouvez revenir en arrière", a déclaré James Key.

"Je pense donc qu'il y a quelque chose à apprendre et je suis sûr que c'est un phénomène que tout le monde maîtrisera rapidement."

"C'est un vrai sujet parce que c'est très visible, mais finalement il y aura des solutions entre les réglages et le développement aérodynamique, on découvrira comment le gérer."

"Je pense que ça ne sera plus un problème d’ici cinq ou six courses", a ajouté James Key.

Le problème de marsouinage ne disparaîtra pas complètement

Malgré les efforts déployés par les équipes pour résoudre le problème de marsouinage, James Key a affirmé qu'en raison de la nature de l'effet de sol des voitures, le problème ne sera jamais complètement résolu. Cependant, des réglages supplémentaires permettront d'améliorer la situation.

"Il y aura toujours un peu de réactions inhérentes à la proximité du sol, car ce sont des voitures à effet de sol", a ajouté James Key.

Vasseur espère voir une réglementation plus claire en 2022Lire plus

Le technicien de chez McLaren pense que le problème pourra être largement réduit grâce aux réglages appliqués à la monoplace. Par contre, réduire le marsouinage impliquera sûrement une baisse des performances des monoplaces.

"Il y a énormément de choses à découvrir sur ces voitures et une énorme quantité à apprendre."

"Je ne pense pas que le phénomène sera éradiqué, car c'est une chose physique, mais en termes de gestion, il pourrait être significativement réduit après quelques réglages", a conclu le technicien McLaren.

Ontdek het op Google Play