Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Wolff : Red Bull a manipulé Masi, la FIA est responsable

Wolff : Red Bull a manipulé Masi, la FIA est responsable

Actualités F1

Wolff : Red Bull a manipulé Masi, la FIA est responsable

Wolff : Red Bull a manipulé Masi, la FIA est responsable

Le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, a ajouté une nouvelle pièce dans la machine à controverse autour de Michael Masi et du Grand Prix d'Abu Dhabi qui s'est déroulé en décembre dernier.

Wolff estime en effet que l'ancien directeur de course - remercié il y a peu et remplacé par le duo Freitas-Wittich - a été "retourné" par Red Bull au cours d'une "bromance" qui a aidé Max Verstappen à vaincre son pilote, Lewis Hamilton, dans la course au titre mondial.

Au micro de la Sky, le patron autrichien est apparu toujours meurtri par les événements de décembre, pointant une nouvelle fois du doigt l'incohérence des décisions prises par Masi.

Wolff fait référence à Abu Dhabi et aux changements d'avis de Masi au sujet de la voiture de sécurité, mais également à la course précédente en Arabie Saoudite où le directeur sportif de Red Bull, Jonathan Wheatley, avait négocié l'absence de pénalité pour son pilote à la radio en compagnie du directeur de course.

"Jonathan Wheatley a fait ce qu'il avait à faire", a déclaré Wolff. "Il a retourné Michael Masi dans le camp de Red Bull, non seulement à Abu Dhabi mais également à Djeddah avant cela. Une bromance s’est installée entre eux. Et Max lui doit probablement beaucoup..."

"Je ne parlerai plus jamais à Masi, mais c'est la FIA qui est responsable."

Le patron d'Hamilton a également tenu des propos forts au sujet de Masi, estimant que l'Australien était davantage une victime mais qu'il ne souhaitait plus jamais lui adresser la parole.

"Oui, il a été victime de tout cela. Ses décisions étaient mauvaises et je suis sûr qu'il les regrette... La FIA aurait dû voir bien plus tôt qu'il y avait un problème ! C'était non seulement un problème structurel mais aussi de personnalités. Je n'ai pas parlé à Michael Masi et je ne souhaite plus jamais lui parler."

Horner favorable à la diffusion des échanges radio pendant les coursesLire plus

"Ce qui s'est passé, c'est comme si nous étions dans un match de football où votre équipe mène 1-0 puis, tout à coup, l'arbitre décide d'instaurer la règle du but en or, celui qui marque le but suivant l'emporte. Mais vous, vous devez jouer sans crampons. C'était vraiment ça."

Pour autant, le clan Mercedes n'a jamais remis en doute le mérite de Max Verstappen et Toto Wolff tient à le rappeler. Seulement, il ressent de la peine pour le champion du monde en titre.

"Oui, je suis triste pour lui. Il mérite ce championnat mais clairement, on ne parle que de ce qui s'est passé à Abu Dhabi."

Ontdek het op Google Play