Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner "fasciné" par les différences entre les F1 2022

Horner "fasciné" par les différences entre les F1 2022

Actualités F1

Horner "fasciné" par les différences entre les F1 2022

Horner "fasciné" par les différences entre les F1 2022

Le directeur de l'écurie Red Bull, Christian Horner, est "fasciné" par la richesse des nouveautés apportées par les équipes.

La nouvelle réglementation 2022 a largement modifié l'apparence des voitures en raison du changement de philosophie aérodynamique. Les différentes équipes ont interprété différemment le règlement, ce qui donne lieu à des conceptions bien distinctes en piste.

À Barcelone, Horner a ainsi été intrigué par les différents looks des nouvelles voitures : "C'est toujours intéressant de voir les voitures pour la première fois, en particulier avec un tel changement de réglementation. C'est vraiment fascinant de voir comment les équipes interprètent différemment ces règles !"

"Bien sûr, il y aura convergence avec le temps mais, à ce jour, la variété d'innovations est incroyable."

"Nous sommes légèrement devant Ferrari" affirme Helmut MarkoLire plus

L'Autrichien, à l'instar de ses collègues, prédit que la saison se jouera dans la course au développement et que les voitures de fin de saison ne ressembleront plus à ce qu'elles sont actuellement.

"Ce sera aussi fascinant de voir comment cela évoluera car je suis sûr qu'au fur et à mesure de la saison, les changements apportés seront majeurs. Les voitures seront très différentes lorsque nous arriverons à Abu Dhabi."

Le temps passé en soufflerie sera-t-il déterminant ?

Désormais, les écuries gagnantes bénéficient de moins de temps de développement que celles du fond de grille. Ainsi, Mercedes dispose cette année de 45% de temps en moins que Haas, à l'autre bout du classement.

Mais Horner estime que ce n'est pas tant cette règle qui peut pénaliser les grandes équipes, mais bien le plafond budgétaire mis en place et qui contraint les écuries à ne pas dépasser les 140 millions de budget en 2022 (hormis les contrats marketing, les trois plus gros salaires de l'équipe en plus des salaires des pilotes).

"Ce n'est pas le temps dont vous disposez qui est déterminant mais c'est la façon dont vous utilisez ce temps et vos ressources", confirme le patron de l'équipe Red Bull.

"La plus grosse contrainte est donc le plafond budgétaire. Il dicte en grande partie ce que vous pouvez faire ou plutôt ce que vous pouvez vous permettre de faire ou non."

Ontdek het op Google Play