Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Quel avenir en Formule 1 pour Nikita Mazepin après la demande de la Fédération Ukrainienne de l'Automobile

Quel avenir en Formule 1 pour Nikita Mazepin après la demande de la Fédération Ukrainienne de l'Automobile

Actualités F1

Quel avenir en Formule 1 pour Nikita Mazepin après la demande de la Fédération Ukrainienne de l'Automobile

Quel avenir en Formule 1 pour Nikita Mazepin après la demande de la Fédération Ukrainienne de l'Automobile

La Fédération Automobile Ukrainienne a demandé à la FIA d'interdire aux pilotes possédant une licence russe de participer à des compétitions en dehors de la Russie, ce qui aurait un impact direct sur Nikita Mazepin de Haas F1.

Cet appel s'inscrit dans le cadre d'une série de mesures souhaitées par la Fédération Ukrainienne de l’Automobile à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, une invasion condamnée par les dirigeants du monde entier.

Les autres sanctions demandées comprennent une interdiction générale de tous les événements internationaux organisés en Russie ou en Biélorussie.

Depuis son arrivée en Formule 1, le pilote russe roulait pour la Fédération Automobile de Russie. Le drapeau russe n'apparaissait pas en F1 du fait de l'affaire de dopage concernant les athlètes russes aux Jeux olympiques d’hiver de 2014.

L’écurie Haas a retiré les autocollants Uralkali et les couleurs rouge et bleu de ses VF-22 lors des essais la semaine dernière en raison de ses liens avec l'oligarque russe Dmitry Mazepin. Une mesure qui laisse planer le doute sur l'avenir en F1 de l'entreprise sponsor et de son fils Nikita Mazepin.

La Fédération Ukrainienne de l’Automobile a répondu à une lettre du président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, dans laquelle il disait : "Vous pouvez être sûr de mon soutien total et du soutien de la FIA.

"N'hésitez pas à me contacter pour toute assistance.

"J'espère sincèrement que cette situation s'améliorera le plus rapidement possible sans nuire à la population civile."

Une déclaration sur le site Internet de la Fédération Ukrainienne de l’Automobile indique : "Dans une lettre de réponse, le président de la fédération, Leonid Kostyuchenko, au nom des membres de la Fédération automobile d'Ukraine et de lui-même, a exprimé sa sincère gratitude pour les mots de soutien à notre fédération au moment où les envahisseurs de la Fédération de Russie et du Belarus ont attaqué notre pays."

Les combats sont entrés dans leur cinquième jour alors que les délégués ukrainiens et russes s’entretiennent actuellement pour des pourparlers à la frontière biélorusse.

La déclaration de la FAU dans son intégralité

Dans une lettre de réponse, le président de la FAU, Leonid Kostyuchenko, au nom des membres de la Fédération automobile d'Ukraine et de lui-même, a exprimé sa "sincère gratitude pour les mots de soutien à notre fédération à un moment où les envahisseurs de la Fédération de Russie et du Belarus ont traîtreusement attaqué notre pays".

"Malgré le fait que Kiev et la plupart des villes d'Ukraine sont sous le feu de missiles de croisière et balistiques, qu'il y a des victimes civiles, le personnel de la FAU continue d'exercer ses fonctions en ligne depuis leurs emplacements réels.

"Compte tenu de la situation actuelle, la FAU prépare une proposition pour d'éventuelles mesures de soutien de la FIA pour la période d'après-guerre, lorsque toutes les ressources de l'État seront dirigées vers le rétablissement.

À la demande des membres de la FAU, nous vous demandons :

- d'interdire l'utilisation des symboles d'État des pays agresseurs de la Fédération de Russie et de la République de Biélorussie pendant les compétitions de la FIA et sanctionnées par la FIA ;

- interdire la tenue des compétitions de la FIA et des compétitions sanctionnées par la FIA sur le territoire de la Fédération de Russie et de la République du Bélarus ;

- interdire la RAF et les compétitions sanctionnées par la RAF dans les territoires occupés d'Ukraine ;

- exclure de la FIA tous les membres de la Fédération de Russie et de la République du Belarus ;

- exclure des commissions de la FIA toutes les personnes représentant des organisations de la Fédération de Russie et de la République du Belarus ;

- interdire aux titulaires de toutes les licences délivrées par la RAF et la BAF de participer à des compétitions en dehors de la Fédération de Russie et de la République du Bélarus.

Direction exécutive de la Fédération Ukrainienne de l’Automobile

Ontdek het op Google Play