Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
"Aucune garantie concernant Mazepin" selon Günther Steiner

"Aucune garantie concernant Mazepin" selon Günther Steiner

Actualités F1

"Aucune garantie concernant Mazepin" selon Günther Steiner

"Aucune garantie concernant Mazepin" selon Günther Steiner

Guenther Steiner a admis qu'il n'y avait "aucune garantie" concernant l'avenir de Nikita Mazepin chez Haas.

Mazepin a rejoint Haas la saison dernière, fortement soutenu par son père Dmitry, qui possède la société d'engrais potassique Uralkali, principal sponsor de l'équipe.

La société a vu son sponsor retiré de la VF-22 lors de la dernière journée des essais de pré saison à Barcelone, ainsi que les couleurs bleu et rouge du drapeau russe. En effet, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a forcé l’écurie à retirer toutes les traces de ses soutiens russes sur la monoplace.

Steiner a confirmé que des discussions auront lieu la semaine prochaine sur ses engagements et ses liens avec Uralkali.

Haas entame la dernière journée de test avec une livrée blancheLire plus

Mais lorsqu'on lui a demandé, lors d'un point presse incluant GPFans, si la famille Mazepin restera en F1 avec Haas, il a répondu : « Je dirais que nous devons voir comment les choses évoluent au cours des prochaines semaines avec le scénario en Ukraine et ensuite, nous verrons. »

Toujours selon Günther Steiner, "Si Nikita ne pouvait pas courir pour une raison ou pour une autre, la première décision serait d'appeler Pietro", propos recueillis par Bob Varsha, pour Speed City Broadcasting.

« Il y a des questions juridiques que nous devons régler et nous verrons ce que nous ferons par la suite. »

Interrogé pour confirmer qu'il n'y avait aucune garantie sur la position de Nikita Mazepin avec l'équipe et comment le pilote russe gérait la situation, Steiner a répondu : « Il y met du sien. »

« C'est sûr que ça le dérange parce que c'est son pays d'origine, la Russie. »

"Il n'y a aucune garantie nulle part, nous devons simplement voir comment tout cela évolue. Il n'y a pas que les équipes de F1 qui sont impliquées, il y a des gouvernements impliqués et je n'ai aucune idée de ce qui peut se passer."

De son côté, Nikita Mazepin a tenu à rappeler qu'il n'était qu'un athlète, loin de toute considération politique.

"C'est une période difficile et je ne contrôle pas beaucoup de ce qui est dit et fait. Je choisis de me concentrer sur ce que je peux contrôler en travaillant dur et en faisant de mon mieux pour Haas, Je vous remercie sincèrement pour votre compréhension et votre soutien."

Ontdek het op Google Play