Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Pour Horner, l’éviction de Masi n’est "pas juste"

Pour Horner, l’éviction de Masi n’est "pas juste"

Actualités F1

Pour Horner, l’éviction de Masi n’est "pas juste"

Pour Horner, l’éviction de Masi n’est "pas juste"

Le directeur de l’écurie Red Bull s’est exprimé au sujet de l’éviction de Michael Masi au rôle de directeur de course de la F1.

Christian Horner fut l’un des principaux protagonistes – et bénéficiaires – des derniers tours polémiques et de la neutralisation en fin d’épreuve du Grand Prix d’Abu Dhabi, où la direction de course, menée par Michael Masi, décidait de permettre aux pilotes retardataires placés entre Lewis Hamilton (Mercedes) et Max Verstappen (Red Bull) de rattraper leur tour de retard après de longues minutes de tergiversations.

Une décision qui avait permis à Verstappen de se placer directement dans l’échappement du leader Hamilton avant la relance dans le dernier tour, où le pilote néerlandais plaçait une attaque sur son rival anglais, arrachant son premier titre mondial.

Depuis, la FIA a fait savoir qu’elle écartait Michael Masi de son rôle de directeur de course, où il sera remplacé par un binôme composé du Portugais Eduardo Freitas, et de l’Allemand Niels Wittich.

Cette semaine, Christian Horner s’est exprimé pour la première fois sur ce sujet, à l’occasion de son passage dans l’émission britannique talkSPORT Breakfast.

"C'est une question difficile", a-t-il commenté. "C'est l'affaire de la FIA. Je pense que c'est dur, je pense qu'il était dans une position très difficile l'année dernière. Nous avons senti que beaucoup de décisions ont été prises contre nous l'année dernière. Quand vous regardez ce qu'il a à sa disposition en termes de ressources, comparé à ce que les équipes ont, c'est une différence énorme."

"C'est bien d'entendre qu'ils [la FIA] apportent des choses comme l'équivalent de la VAR et l'un des gars les plus expérimentés en la personne d'Herbie Blash [ancien directeur de course adjoint, qui officiera en tant que conseiller des nouveaux directeurs de course NDLR]. Je pense simplement qu'il y a eu tellement de pression mise sur le fait d'évincer Michael et ce n'est pas juste. C'est mon sentiment personnel."

Horner a poursuivi en indiquant que Mercedes a eu plusieurs opportunités de retourner les choses en sa faveur lors des derniers tours à Abu Dhabi, des opportunités que l’équipe de Brackley a laissé passer selon le manager britannique.

"[Michael Masi] n'a en fait rien fait de mal selon les règles", a-t-il ainsi continué. "C'est un peu un écran de fumée car quand vous regardez la course, Mercedes a eu deux occasions de ravitailler. Il y avait une voiture de sécurité virtuelle et puis il y avait une voiture de sécurité. Le pilote a demandé à rentrer aux stands à ces deux occasions et ils l'ont laissé en piste. C'est ce qui l'a exposé à la fin de la course. Tactiquement, nous avons eu raison et ce sont ces petits détails qui font la différence."

Ontdek het op Google Play