Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Selon Ricciardo, une polémique comme celle d'Abu Dhabi n'est pas prête de se reproduire
WK2022
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Di Montezemolo : Ferrari, "une entreprise sans dirigeant"
L'Aston Martin 2023 sera "très différente" de l'AMR22
Sainz : "J'ai dû copier beaucoup de choses" de Leclerc
Helmut Marko "ne voit pas" Perez rivaliser avec Verstappen en 2023
Romain Grosjean : cap sur le WEC et Le Mans en 2024 avec Lamborghini
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Selon Ricciardo, une polémique comme celle d'Abu Dhabi n'est pas prête de se reproduire

Selon Ricciardo, une polémique comme celle d'Abu Dhabi n'est pas prête de se reproduire

Actualités F1

Selon Ricciardo, une polémique comme celle d'Abu Dhabi n'est pas prête de se reproduire

Selon Ricciardo, une polémique comme celle d'Abu Dhabi n'est pas prête de se reproduire

Daniel Ricciardo préfère voir le verre à moitié plein : selon l’Australien, les événements du GP d’Abu Dhabi 2021 devrait empêcher que pareil scénario ne se reproduise à l’avenir.

Comme chacun sait, la saison 2021 a été marquée par l’âpre duel opposant Lewis Hamilton à Max Verstappen, et s’est conclue par la victoire de ce dernier au bout du suspense lors de la finale disputée à Abu Dhabi. Le Néerlandais a en effet tiré le meilleur parti de l’ultime période de safety car, parvenant à dépasser son adversaire dans le tout dernier tour de course et ainsi à décrocher son premier titre.

Mais plus de deux mois après, ce dénouement continue de diviser l’opinion, avec plusieurs pilotes faisant front aux côtés du directeur de course Michael Masi, ce en dépit des appels extérieurs au paddock appelant au remplacement de celui-ci.

Un "beau bordel" selon Ricciardo

Dans la foulée du GP, Ricciardo avait pour sa part qualifié la situation de « beau bordel », mais le pilote McLaren se montre plutôt confiant quant au fait que pareil scénario ne se reproduira pas à l’avenir : « J’ai clairement confiance car je pense qu’il y a eu beaucoup de cacophonie à ce sujet, que ce soit de la part des pilotes que de l’extérieur. Je pense que la direction de course ne veut plus du tout se retrouver de nouveau dans pareille situation. »

« Je ne dis pas qu’un jour il ne va pas y avoir un concours de circonstances qui va faire que ce genre de scénario va se reproduire, mais je suis confiant. Cela a provoqué un tel tollé que des changements vont être entrepris pour ne plus se retrouver dans une situation comme celle-là. A l’époque, j’avais fait ma déclaration à chaud, alors que j’étais encore dans ma voiture, ou que je venais tout juste de m’en extraire dans le parc fermé. Tout ce que je savais sur le moment c’est que Lewis avait semblé avoir plié l’affaire en course, et que tout avait été gâché au restart alors qu’il ne restait plus qu’un tour à parcourir. Je savais que Max était rentré au stand pour chausser des gommes neuves, et je ne savais pas que Lewis avait également eu cette possibilité, donc sur le coup je me suis dit « Wow ! » »

Ricciardo est par ailleurs revenu plus en détail sur son changement de point de vue : « Sur le moment, j’étais vraiment mal pour Lewis, car il avait vraiment pris l’avantage sans avoir pu rentrer au stand, et soudainement il s’était retrouvé avec plus qu’un tour à couvrir en position de proie, c’était une cible facile. Ce n’est pas souvent que vous vous imaginez à la place d’un autre pilote, à fortiori lorsque celui-ci est un de vos adversaires en piste. »

« Mais peu importe la raison, je me suis imaginé à sa place ce soir-là, probablement parce que j’avais été aux premières loges et que tout s’était déroulé sous mes yeux. Je me suis juste dit alors que je n’aimerais pas vivre pareille situation. Ça m’a fait mal au cœur. »

Ontdek het op Google Play