Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Tsunoda : "Je connais mes points faibles"

Tsunoda : "Je connais mes points faibles"

Actualités F1

Tsunoda : "Je connais mes points faibles"

Tsunoda : "Je connais mes points faibles"

Yuki Tsunoda est prêt à attaquer sa seconde saison en F1 chez Alpha Tauri avec la volonté de gommer les défauts qui l’ont empêché d’atteindre tous ses objectifs l’an passé.

Après un parcours très remarqué en monoplace (avec notamment une troisième place en F2 en 2020 pour sa première saison dans la discipline), Yuki Tsunoda était arrivé en F1 l’an passé fort d’une solide réputation.

Le pilote japonais a pourtant connu des débuts compliqués dans la catégorie reine, avec plusieurs contre-performances et des abandons qui ont perturbé son apprentissage de la discipline, mais il a tout de même eu la satisfaction de terminer sur une bonne note avec une belle quatrième place lors du très controversé Grand Prix d’Abu Dhabi.

Aujourd’hui, c’est un Tsunoda conscient des attentes qu’il suscite, et des défauts sur lesquels il doit travailler, qui aborde son second exercice en F1 avec l’équipe de Faenza, qui vient de dévoiler sa nouvelle monture pour 2022, l’AT03.

"Je sens que je comprends beaucoup mieux ce que je dois faire qu'il y a un an, je sais comment me préparer pour bien performer", confesse celui qui fêtera ses 22 ans en mai prochain. "Je connais mes points faibles, j'ai toute mon expérience de l'année dernière sur laquelle m'appuyer et j'ai travaillé dur pour être prêt."

"L'année dernière, si quelque chose d'inattendu ou d'inhabituel se produisait, je ne pouvais pas m'adapter assez rapidement pour faire face à la situation, c'est pourquoi j'ai eu du mal dans de nombreuses courses."

"J'ai bien terminé l'année dernière, avec une quatrième place à Abu Dhabi, donc je veux continuer sur cette lancée dans cette nouvelle saison."

Pas facile tout de même pour Yuki Tsunoda, qui devra tout, ou presque, réapprendre en 2022, alors que les monoplaces de F1 changeront de manière drastique en raison de la nouvelle réglementation. Les séances de simulateur auxquelles il a pris part avant le premier roulage lui ont permis de bénéficier d’un avant-goût de ce qui l’attend.

"L'équipe adapte encore beaucoup de données pour la simulation depuis la soufflerie", continue Tsunoda. "Donc même si ce n'est pas la spécification complète, cela m'a donné une sensation similaire à la voiture que nous avons utilisée lors des essais d'Abu Dhabi à la fin de la saison dernière."

"De toute évidence, le niveau d'appui est inférieur à celui de l'an dernier et je pouvais le sentir dans certains virages. Dans l'ensemble, j'ai eu une bonne impression du travail sur simulateur, alors nous verrons maintenant au shakedown de Barcelone comment la voiture se déplace sur la piste."

Pour Tsunoda, l’objectif est clair : faire mieux qu’en 2021, et sa 14e place au classement général, dans l’ombre de son véloce équipier, le Français Pierre Gasly.

"Je veux améliorer mon rythme et la régularité de ma façon de piloter", conclut le pilote asiatique. "Je sais ce que je dois faire pour y parvenir. Si je peux travailler comme je l'ai fait lors des trois ou quatre dernières courses de l'année dernière, ce sera une bonne façon de commencer. Ce ne sera pas facile, mais je suis convaincu que je peux y parvenir."

Ontdek het op Google Play