Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La diffusion des échanges entre équipes et FIA, "une erreur" selon Red Bull

La diffusion des échanges entre équipes et FIA, "une erreur" selon Red Bull

Actualités F1

La diffusion des échanges entre équipes et FIA, "une erreur" selon Red Bull

La diffusion des échanges entre équipes et FIA, "une erreur" selon Red Bull

Les communications radio entre les équipes et les pilotes sont diffusées depuis déjà un certain nombre d’années, mais les fans ont été encore davantage immergés dans cet aspect essentiel de la compétition l’an dernier avec l’ajout des échanges entre les équipes et la direction de course.

Si cela a semblé dans un premier temps être une bonne idée pour augmenter le spectacle, les conversations sont devenues de plus en plus controversées au fil de l’année, et les événements survenus entre Red Bull et Mercedes lors du GP d’Abu Dhabi n’ont pas du tout aidé à réduire la pression qui régnait jusqu’ici sur les épaules du directeur de course de la FIA, Michael Masi.

Le patron de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, a concédé que lui et son homologue de chez Red Bull Christian Horner avait besoin de « se ressaisir » alors qu’ils ont « tous été dépassés », un point de vue partagé par Wheatley. « Je pense qu’il est du ressort de chaque personne de décider si cela apporte ou non une plus-value », a expliqué Wheatley au Jack Threlfall Show.

« Personnellement je pense que c’était une erreur de diffuser ces échanges. Je pense que nous avons supporté Michael, les équipes ont supporté Michael et Michael nous a aidé. Nous avons travaillé ensemble en très bonne intelligence, et tout s’est très bien passé. Le problème est que cette bonne intelligence pâtit de la diffusion de ces échanges. Il y a donc eu des situations où j’ai été un peu frustré et où j’ai dit des choses que je n’aurais pas dues. »

Wheatley a détaillé davantage les raisons pour lesquelles ce processus de collaboration entre les équipes et la FIA n’était pas possible lorsque les échanges étaient rendus public : « Je ne pense pas que les gens peuvent tirer profit de ce niveau de compréhension du règlement sportif. En plus de cela, je pense vraiment que les patrons d’équipe vont prendre le contrôle de ce moyen de communication car la pression y est très importante au regard des décisions qui peuvent être prises. »

« Je pense par ailleurs que l’autre point important est qu’en temps normal vous pouvez être en mesure de dire « je ne suis pas sûr que nous devrions respecter la réglementation » ou bien « Peut-être que nous ne devrions pas faire les choses comme cela ». Mais vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir ce genre de propos avec le directeur de course si vous savez que ceux-ci sont susceptibles d’être diffusés. »

Ontdek het op Google Play