Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hakkinen : Hamilton « aura beaucoup de mal à accepter » une voiture moins performante

Hakkinen : Hamilton « aura beaucoup de mal à accepter » une voiture moins performante

Actualités F1

Hakkinen : Hamilton « aura beaucoup de mal à accepter » une voiture moins performante

Hakkinen : Hamilton « aura beaucoup de mal à accepter » une voiture moins performante

Selon le double champion du monde finlandais, l’avenir de Lewis Hamilton en F1 dépendra du niveau de compétitivité de la Mercedes avec la nouvelle réglementation.

Après une période de domination des Mercedes depuis le début de l’ère turbo-hybride (sept titres successifs à partir 2014, dont six pour Hamilton), Red Bull a mis un coup d’arrêt à la dynamique des voitures du constructeur allemand avec le titre 2021 arraché in extremis par Max Verstappen en 2021.

La nouvelle règlementation en vigueur à partir de la saison 2022 risque de redistribuer les cartes, et il sera intéressant de voir si la marque à l’étoile sera en mesure de continuer à figurer en haut de la hiérarchie.

Dans le même temps, l’avenir de Lewis Hamilton n’est toujours pas clarifié. A l’issue du final controversé d’Abu Dhabi, le Britannique s’est muré dans le silence, et a été seulement revu publiquement il y a quelques jours à Los Angeles.

S’il est plus que probable que le septuple champion du monde soit à nouveau au départ en 2022, certains imaginent qu’un manque de performance des Mercedes cette année pourrait inciter ce dernier à tourner le dos à la F1 à l’issue de cet exercice.

C’est ce qu’a exprimé le double champion du monde (1998-1999) Mika Hakkinen à l’occasion de la cérémonie des Laureus Awards.

« Lewis a déjà eu une carrière assez longue en F1 », a commenté le Finlandais. « Et il y a tellement d’éléments qui entreront en ligne de compte dans son opinion quant à savoir s’il doit continuer ou pas. »

« Lewis a confiance en lui. Il a tout gagné, il est monté sur la plus haute marche du podium, et tout le monde l’admire. Et il pense que cela doit continuer comme ça, et ça va être une année très intéressante pour lui ».

Mais l’arrivée des nouvelles voitures en 2022 peut grandement changer la donne, comme le souligne Mika Hakkinen. « Ce seront des voitures totalement nouvelles, et il y a des chances que certaines équipes n’aient pas conçu une machine optimale. Si cela arrive à Lewis, il aura beaucoup de mal à l’accepter. »

« Si vous êtes resté longtemps au top, et que d’un coup vous devez redescendre de votre montagne car vous n’avez pas la meilleure voiture, ce sera très compliqué à gérer. »

« Il y a beaucoup de points d’interrogation autour de Lewis. Nous ne savons pas s’il va revenir, mais espérons qu’il le fera ».

Rappelons que l’équipe Mercedes dévoilera officiellement sa nouvelle monoplace, la W13, le 18 février, en présence de – probablement -, Lewis Hamilton et de son nouvel équipier, George Russell, qui remplacera Valtteri Bottas en 2022.

Ontdek het op Google Play