Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Red Bull se méfiera de Ferrari en 2022

Red Bull se méfiera de Ferrari en 2022

Actualités F1

Red Bull se méfiera de Ferrari en 2022

Red Bull se méfiera de Ferrari en 2022

Concentrée dans sa lutte avec Mercedes en 2021, l'écurie Red Bull voit bien Ferrari revenir aux avant-postes en 2022. Là ou Red Bull et Mercedes ont concentré toutes leurs ressources afin de décrocher le titre pilote et constructeur, la Scuderia Ferrari a pu de son côté se concentrer bien plus tôt sur la nouvelle réglementation technique de 2022.

Même s'il n'est pas aisé de prédire de la performance d'une écurie, force est de constater que l'écurie de Maranello a énormément progressé la saison dernière grâce à son travail en interne, mais aussi grâce à un duo de pilote complémentaire.

Pour Jonathan Wheatley, directeur sportif de Red Bull : "Il est très difficile de prédire une hiérarchie à ce stade ; vous n’avez que vos propres références par rapport à la voiture de l’année dernière. Vous pouvez obtenir des extraits d’informations d’autres équipes, mais vous ne savez pas s’ils vous disent la vérité ou s’ils essaient simplement de vous inquiéter."

"Ils ont également une excellente équipe de pilotes. Je n’étais pas sûr que ce duo fonctionnerait bien, mais ils semblent avoir très bien fait. Alors pour moi, Ferrari va être la grande inconnue, ou peut-être la grande menace cette année." Ajoute le directeur Sportif Red Bull.

Après une saison 2020 catastrophique (6e au constructeur, pire classement depuis 1980) Ferrari a su rebondir avec un moteur retravaillé et bien plus puissant. La firme italienne a même réussi à placer le cheval cabré à la 3e place du classement des constructeurs, devant son éternel rival McLaren.

Si Jonathan Wheathley estime voir un resserrement des performances entre les écuries, il voit ou espère que Red Bull sera toujours au sommet.

"Mon idée du championnat du monde parfait est celui que l’on gagne, évidemment ! Mais j’aimerais une belle batille de la première course à la dernière ; j’aimerais avoir des batailles tous les week-ends. J’aimerais voir six, huit pilotes capables de gagner une course et que c’est celui qui saura mieux gérer les 23 courses en tout qui l’emporte."

Ontdek het op Google Play