Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari a-t-elle perdu son avantage moteur après la directive de la FIA ?

Ferrari a-t-elle perdu son avantage moteur après la directive de la FIA ?

Actualités F1

Ferrari a-t-elle perdu son avantage moteur après la directive de la FIA ?

Ferrari a-t-elle perdu son avantage moteur après la directive de la FIA ?

Tandis que Mercedes a décroché sa première pole position depuis le mois de juillet, certains s'interrogent sur les conséquences de la directive de la FIA envers Ferrari concernant l'utilisation de son unité de puissance...

Si Ferrari domine très nettement les records de vitesse de pointe depuis le début de la saison 2019, la SF90 a semblé intouchable en qualifications depuis la reprise à Spa. Il n'en a pas fallu davantage pour que la concurrence mette à nouveau en doute la légalité de l'unité de puissance italienne.

Red Bull a ainsi demandé à la FIA de clarifier certains éléments qui concernent le débitmètre et son utilisation. "Nous voulions juste que ça soit clarifié", a confirmé Helmut Marko. "L’avantage de Ferrari est simplement trop flagrant. La demande a été faite il y a déjà quelques temps, mais parce que nous n’avons pas eu de réponse de la FIA, nous l’avons intensifiée [répétée]."

Finalement, la FIA a confirmé qu'il était strictement interdit de contourner le débitmètre afin d'injecter de l'essence dans le moteur. Ces précisions ont-elles influencé la performance des bolides rouges ce samedi, lors des qualifications du Grand Prix des États-Unis ?

Rien n'est moins sûr, mais l'hypothèse semble défendue par Marko : "Notre déficit sur la longue ligne droite est de trois ou quatre dixièmes [en qualifications]. Or, vendredi, nous perdions le double de ce chiffre."

En revanche, du côté de Mercedes, si l'on remarque une perte de puissance chez Ferrari, on ne semble établir aucun lien de cause à effet avec les directives de la FIA.

"Les trois équipes de pointe étaient certainement plus proches en termes de performance en ligne droite", a constaté Toto Wolff. "Mais je ne dirais pas que c’est lié à un événement spécifique. C’est juste un fait, nous avons signé notre première pole position depuis juillet, depuis Hockenheim, et nous sommes dans le bon groupe."

"C’est très bien que la FIA ait publié une directive technique clarifiant la situation de manière limpide. Mais c’est un processus qui est normal, qui s’est déjà produit avant et qui fait partie intégrante de son rôle."

Ontdek het op Google Play