Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mercedes admet fièrement avoir voté contre les courses qualificatives

Mercedes admet fièrement avoir voté contre les courses qualificatives

Actualités F1

Mercedes admet fièrement avoir voté contre les courses qualificatives

Mercedes admet fièrement avoir voté contre les courses qualificatives

Deux équipes ont voté contre le test 2020 du principe de course qualificative, et l'on connait désormais l'identité de l'une d'entre elles : Mercedes.

C'était l'idée de Ross Brawn, directeur sportif de la F1, et il comptait bien la mettre en application dès 2020 lors de trois rendez-vous "test" (France, Belgique et Russie) : remplacer les qualifications actuelles par une course courte dont la grille de départ aurait été établie selon l'ordre inverse du classement du championnat du monde des pilotes.

Ces derniers avaient globalement très mal accueilli une idée pourtant qualifiée de "fascinante" par Brawn, lequel avait tout de même tenté de convaincre les équipes. Pour pouvoir introduire un test grandeur nature dès la saison 2020, Liberty Media avait besoin de l'unanimité des écuries. Or, Brawn a récemment révélé que deux d'entre elles avaient voté contre.

Et quelques jours plus tard à peine, le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, a admis qu'au nom du constructeur allemand, il s'était exprimé contre la proposition, avançant les mêmes arguments que les pilotes interrogés quelques semaines auparavant - à savoir l'équité sportive et le respect de la Formule 1 en tant que discipline sportive (avant d'être un spectacle).

"Je l’ai fait parce que nous avons la responsabilité en Formule 1 de préserver l’ADN de ce sport", a ainsi expliqué Wolff. "Cela nous a semblé mauvais, mais pas dans le but de préserver un avantage. En fait, cela aurait peut-être été une bonne chose pour nous, car Ferrari aurait été derrière nous, si l'on observe la hiérarchie actuelle en qualifications."

"Mais j’ai voté contre, car lors de la finale du 100 mètres aux Jeux Olympiques, Usain Bolt ne prend pas le départ cinq mètres derrière juste pour qu’il y ait un finish excitant..."

Mais Brawn n'a pas pour autant dit son dernier mot, car l'idée devrait être rediscutée en vue des futurs règlements sportifs 2021. Une autre idée, d'apparence plus sensée, est aussi remontée aux oreilles de la presse ces derniers jours : la suppression de l'obligation pour les qualifiés en Q3 de s'élancer avec les pneus ayant aidé à réaliser le meilleur chrono en Q2. Mais là non plus, il ne semble pas y avoir d'accord unanime pour un changement dès 2020.

Ontdek het op Google Play