Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hülkenberg est fataliste : 'Dommage que ma carrière en F1 se termine de cette façon'

Hülkenberg est fataliste : 'Dommage que ma carrière en F1 se termine de cette façon'

Actualités F1

Hülkenberg est fataliste : 'Dommage que ma carrière en F1 se termine de cette façon'

Hülkenberg est fataliste : 'Dommage que ma carrière en F1 se termine de cette façon'

Le pilote allemand ne semble guère se faire d'illusions : son parcours en Formule 1 risque bien de ne pas se poursuivre en 2020.

À l'issue du Grand Prix de Russie, Nico Hülkenberg a laissé entendre que Renault ne serait pas en mesure de rattraper McLaren pour la quatrième place du championnat des constructeurs : "On a encore perdu des points, je me demande si l’écart n’est pas de 30 points [33 en réalité, ndlr]. Cela fait beaucoup de travail. Et à chaque course qui passe et lors de laquelle nous ne les battons pas, cela devient de plus en plus difficile."

Cette déclaration est en réalité très révélatrice de l'état d'esprit de Hülkenberg, mais aussi de la raison pour laquelle Renault n'a pas souhaité poursuivre l'aventure avec lui, Prost avançant que le Losange n'avait guère besoin d'un pilote si fataliste.

Fataliste, Hülkenberg l'est au sujet de Renault, mais également concernant son futur en Formule 1, même si plusieurs baquets n'ont pas encore officiellement trouver preneur pour 2020.

"Nous devons nous concentrer sur les courses les unes après les autres, en tirer le maximum, éviter les ennuis, et je pense que c’est tout ce que nous pouvons faire pour l’instant. C’est dommage que ma carrière en F1 se termine ainsi..."

Et l'Allemand d'ajouter : "Oui, en F1 cela me parait compliqué, à moins d’un appel de dernière minute. Je vais essayer de laisser des options ouvertes pour l'avenir..."

"C’est juste que j’aurais juste voulu finir en beauté avec un constructeur mais autant Renault a bien progressé avec son moteur cette année, autant le châssis demeure une déception et tout le monde en convient. Renault a fait un choix différent pour l’avenir [Esteban Ocon, ndlr], j’espère que cela paiera pour eux mais leur vraie chance sera en 2021."

Hülkenberg semble donc peu optimiste à l'idée de se retrouver chez Alfa Romeo ou Williams l'an prochain. Peut-être n'a-t-il pas tout à fait tort, puisque Antonio Giovinazzi et Mick Schumacher semblent favoris d'une part, et Nicholas Latifi l'est clairement d'autre part.

Ontdek het op Google Play