Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Course (VIDÉOS): Ferrari offre à Mercedes un doublé inespéré!

Course (VIDÉOS): Ferrari offre à Mercedes un doublé inespéré!

Actualités F1

Course (VIDÉOS): Ferrari offre à Mercedes un doublé inespéré!

Course (VIDÉOS): Ferrari offre à Mercedes un doublé inespéré!

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Russie devant Valtteri Bottas et Charles Leclerc, au terme d'une course qui aura vu Ferrari tout perdre au fil des événements.

À l'extinction des feux, Sebastian Vettel réalise le meilleur départ et profite du phénomène d'aspiration pour passer Lewis Hamilton et Charles Leclerc ! L'Allemand se retrouve en tête, tandis que Carlos Sainz occupe la quatrième place, devant Valtteri Bottas.

Derrière, Antonio Giovinazzi percute malencontreusement Daniel Ricciardo et Romain Grosjean. La Renault est victime d'une crevaison, tandis que c'est l'abandon pour le Français. La voiture de sécurité intervient alors, et la course reprend ses droits au quatrième des 53 tours à parcourir. Les ralentis montrent aussi que Kimi Räikkönen a volé le départ.

Sixième et septième, Lando Norris et Sergio Pérez offrent alors une belle résistance à la Red Bull de Max Verstappen. À la radio, Ferrari indique à Leclerc que Vettel va le laisser passer... Mais l'Allemand répond en réalisant le meilleur tour...

Au septième tour, Bottas passe Sainz pour la quatrième place, avant que Verstappen ne dépasse Pérez. Ferrari insiste auprès de Vettel, qui refuse visiblement d'obtempérer. Leclerc commence à s'agacer à la radio. L'hypothèse la plus probable concernant cette consigne est que Leclerc ait aidé Vettel à passer Hamilton au départ, mais que le #5 en ait profité pour prendre la tête. Finalement, Ferrari décide de laisser la course évoluer avant de switcher les positions. Pour son départ anticipé, Räikkönen écope d'une pénalité de passage par les stands.

Au douzième tour, Verstappen s'empare de la sixième place en dépassant Norris. En tête, Vettel creuse l'écart et compte 3,5 secondes d'avance sur Leclerc, qui possède le même avantage sur Hamilton. Hülkenberg dépasse Pérez pour la huitième place. Hamilton s'empare alors du meilleur tour : ses pneus mediums commencent à mieux fonctionner que les tendres des Ferrari, qui seront bientôt en fin de vie.

Hülkenberg est le premier à passer par les stands au 17e tour, mais son arrêt est catastrophique et dure plus de sept secondes. En piste, Verstappen passe Sainz et se retrouve cinquième. Son coéquipier Albon, parti de la voie des stands, a lui entamé une belle remontée et se classe pour l'instant douzième, entre les deux Toro Rosso. Norris s'arrête au 21e tour et ressort derrière eux. Sainz s'arrête juste après, les McLaren sont provisoirement 12e et 13e. Leclerc est alors le premier des leaders à rentrer et repart logiquement quatrième, derrière les Mercedes.

Au 26e tour, Ricciardo, dont la monoplace était endommagée depuis l'accident du départ, finit par abandonner. Quelques secondes plus tard, Vettel rentre aux stands. L'arrêt est légèrement plus long et, grâce aux tours écoulés entre les deux arrêts de la Scuderia, Leclerc est devant !

Mais au 28e tour, la VSC intervient car la Ferrari de Vettel est à l'arrêt, c'est l'abandon (souci moteur) ! Hamilton et Bottas en profitent pour rentrer et passer les tendres : le scénario profite au Britannique, qui s'empare de la tête de la course devant Leclerc ! L'abandon de Vettel pourrait ainsi offrir la victoire à Mercedes.

Juste après, un élément casse sur la Williams de George Russell. Cette fois, la voiture de sécurité remonte en piste, tandis que Williams décide de stopper également Kubica, sans doute par prévention. Leclerc rentre à nouveau au 31e tour et repasse les tendres, afin de rivaliser avec les Flèches d'Argent. Toujours sous régime de voiture de sécurité, il ressort tout de même troisième derrière les deux Mercedes, car Verstappen avait un grand écart à combler.

La course repart au 33e tour et Leclerc menace directement Bottas. Le Monégasque sait que pour gagner, il doit immédiatement reprendre la seconde place. Mais le Finlandais résiste, et chaque tour passé derrière devient problématique pour Leclerc.

Au 43e tour, Albon, qui a lui aussi profité du scénario pour remonter, passe Magnussen, autre bénéficiaire de la situation, pour s'emparer de la sixième place. Pérez passe ensuite le Danois pour la septième position. Devant, Leclerc n'est plus dans la zone DRS de Bottas : Mercedes se dirige vers un doublé inespéré !

Au 49e tour, Albon passe Sainz et s'empare de la cinquième place. Magnussen écope d'une pénalité de cinq secondes pour être revenu sur la piste de façon inappropriée.

Au terme des 53 tours, Lewis Hamilton s'impose devant Valtteri Bottas et Charles Leclerc. En faisant rentrer Leclerc si tôt et suite à l'abandon de Vettel, Ferrari aura servi malgré elle le doublé à Mercedes sur un plateau d'argent. Verstappen et Albon complètent le top 5, devant Sainz, Pérez, Norris, Magnussen et Hülkenberg.

Hamilton empoche également le point du meilleur tour en course, est désormais le seul pilote à ne pas avoir abandonné cette saison et devient le recordman du nombre de courses menées en tête (143) ! Le succès est total pour le quintuple Champion du monde et son équipe, qui reste invaincue à Sotchi.

Ontdek het op Google Play