Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Après avoir 'commis des erreurs', Mercedes veut se racheter en Hongrie

Après avoir 'commis des erreurs', Mercedes veut se racheter en Hongrie

Actualités F1

Après avoir 'commis des erreurs', Mercedes veut se racheter en Hongrie

Après avoir 'commis des erreurs', Mercedes veut se racheter en Hongrie

Après une chute, il faut rapidement se remettre en selle : les Champions du monde ont bien intégré l'adage.

Si le week-end autrichien avait déjà été compliqué pour Mercedes, que dire alors du Grand Prix d'Allemagne disputé dimanche dernier ?

À Hockenheim, les Flèches d'Argent semblent avoir hérité de la pole position avant tout grâce aux défaillances techniques des Ferrari, Hamilton était malade, est parti à la faute, a été pénalisé, a terminé onzième avant d'hériter de deux points inespérés, et Bottas a crashé sa W10 alors qu'il avait l'occasion d'inscrire de gros points - il pouvait raisonnablement viser la seconde place.

N'en jetez plus : la coupe est pleine. Mercedes n'avait plus connu de bilan si médiocre depuis le Grand Prix d'Autriche 2018, lorsque ses deux voitures avaient dû renoncer sur pannes mécaniques.

Pire : à ce constat peu reluisant, il faut ajouter les errements stratégiques de la marque à l'Étoile, étonnamment incapable de gérer les événements alors que ses deux voitures menaient en début d'épreuve.

"Notre dimanche fut douloureux à Hockenheim", reconnaît Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes. "Nous avons commis des erreurs, pris les mauvaises décisions et quitté Hockenheim avec seulement deux points."

Pas question pour autant de se lamenter en chemin : les quintuple Champions du monde en titre ont pris le taureau par les cornes et, comme à leur habitude, ils sont déjà prêts à repartir au combat.

"Nous adorons la Formule 1 pour les défis qu’elle nous propose, et que nous prenons comme des opportunités qui nous permettent de nous améliorer. Dimanche dernier, nous sommes restés unis dans notre douleur et, dès lundi, nous étions unis dans notre détermination, celle de transformer nos faiblesses en forces", poursuit ainsi le dirigeant autrichien.

"Nous avons tenu un certain nombre de discussions franches et ouvertes au sujet de ce tout ce qui n'a pas fonctionné, et des progrès qu’il fallait effectuer afin de nous améliorer."

"Je crois qu'il s'agit là de l’une des principales forces de notre équipe : notre façon de gérer les défaites. Nous acceptons notre responsabilité quand nous commettons des erreurs, de façon à pouvoir apprendre et progresser, et nous revenons plus forts ensuite."

"Le point positif est que nous avons une chance de nous racheter à Budapest, dès ce week-end. Mais, ces dernières années, le Hungaroring fut un circuit difficile pour nous. Nous avons tout de même réussi à l'emporter l’an dernier et, pour un certain nombre de raisons, nous pensons que notre voiture pourrait être plus compétitive que lors des années précédentes."

Wolff fait ici référence au fait que la W10 soit plus performante que ses devancières dans les virages lents. Pour autant, il se méfie toujours autant de la concurrence.

"Ferrari s'est montré forte sur des tracés courts cette année, et nous nous attendons à ce qu’ils soient de nouveau compétitifs en Hongrie. Et Red Bull vient de remporter deux des trois dernières courses de la saison grâce à Max Verstappen... Mais bon, nous ne perdons pas de vue le fait que nous ayons gagné neuf des onze Grands Prix déjà disputés cette année !"

Ontdek het op Google Play