Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La FIA désapprouve les critiques de Leclerc et Hülkenberg

La FIA désapprouve les critiques de Leclerc et Hülkenberg

Actualités F1

La FIA désapprouve les critiques de Leclerc et Hülkenberg

La FIA désapprouve les critiques de Leclerc et Hülkenberg

Non, les dégagements asphaltés dans le stadium du circuit de Hockenheim n'avaient rien d'anormal, avance le directeur de course de la F1.

Dimanche dernier à Hockenheim, les deux derniers virages du tracé se sont avérés extrêmement piégeux pour les pilotes. Bon nombre d'entre eux se sont retrouvés passagers de leur bolide après avoir franchi les limites de la piste et ainsi atteint les dégagements asphaltés peints, et littéralement inondés.

Charles Leclerc et Nico Hülkenberg y ont abandonné après avoir heurté les barrières et le mur de pneus, Lewis Hamilton y a clairement perdu la course pour les mêmes raisons, tandis que les pilotes McLaren ou encore Kimi Räikkönen ont tous perdu le contrôle de leur monoplace à cet endroit.

Leclerc fustige les dégagements d'HockenheimLire plus

À l'interview, Leclerc avait qualifié "d'inacceptable" cette zone asphaltée, évoquant même une "honte pour la Formule 1". Hülkenberg allait dans le même sens, affirmant que la situation était "insensée".

Mais le directeur de course de la F1, Michael Masi, estime qu'il s'agissait là de propos tenus à chaud, et que la zone concernée était conforme à ce qui se peut se produite en cas de pluie.

"La zone est parfaitement conforme", affirme-t-il. "Nous l'avons inspectée avant et après la course, lorsqu'elle était détrempée, et rien ne nous a semblé anormal, c'était OK."

"Sebastian [Vettel] aurait déclaré qu'il s'agissait toujours de l'un des secteurs les plus difficiles, et que les dégagements peints n'y étaient pas différents en comparaison à d'autres endroits du circuit."

"Si vous déversez de l'eau sur des parties peintes comme celle-là, vous pouvez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour qu'elles soient anti-dérapantes, mais ce sera toujours plus glissant que de l'asphalte qui n'est pas peint."

"Certains peuvent toujours prétendre que c'est trop dangereux mais, rappelons que la situation est par exemple similaire sur le Red Bull Ring, en Autriche, et que tous les pilotes en étaient satisfaits."

"C'est le genre d'endroits où ils peuvent être punis après avoir commis une erreur, et c'était pareil à Hockenheim. [...] Je crois que certains ont un point de vue différent juste après la course, en fonction de la manière dont ils ont été affectés. Mais [dans une situation plus calme], individuellement comme en groupe, ils ne s'en plaignent pas."

Ontdek het op Google Play