Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Voici pourquoi Hamilton n'a été pénalisé qu'une seule fois en Allemagne

Voici pourquoi Hamilton n'a été pénalisé qu'une seule fois en Allemagne

Actualités F1

Voici pourquoi Hamilton n'a été pénalisé qu'une seule fois en Allemagne

Voici pourquoi Hamilton n'a été pénalisé qu'une seule fois en Allemagne

Concerné par plusieurs enquêtes des commissaires, le leader du championnat n'a finalement écopé que d'une seule pénalité de cinq secondes : voici pourquoi.

C'est lors du 31e tour que la course de Lewis Hamilton a basculé, dimanche dernier à Hockenheim. Auteur de la pole position et disputant alors la victoire de l'épreuve, le Britannique est sorti de la piste à l'avant-dernier virage, dans le stadium, comme l'avait fait Charles Leclerc quelques instants plus tôt.

C'est d'ailleurs sous régime de voiture de sécurité que leader du championnat a commis une erreur très semblable à celle du pilote de la Scuderia, venant percuter le mur à la droite de la Ferrari alors manipulée par des commissaires de piste.

Hamilton a ensuite rejoint la voie des stands en coupant la piste et en passant ainsi du mauvais côté de la quille, ce qui lui a valu une pénalité de cinq secondes, finalement purgée lors de son arrêt suivant.

Il aurait pu être sanctionné plus lourdement car, on le sait, les commissaires sportifs de la FIA sont très sensibles au respect des consignes données aux pilotes lorsque des commissaires interviennent en bord de piste, depuis le terrible accident de Jules Bianchi survenu lors du Grand Prix du Japon 2014.

"Je pense que pour cet incident, les conditions [de piste] doivent être prises en considération", a réagi Michael Masi, directeur de course. "Il venait de pleuvoir fort à nouveau et la voiture de Lewis Hamilton était chaussée de pneus slicks à cet instant. Sa vitesse était réduite, mais il est tout de même sorti de la piste. Franchement, les conditions étaient difficiles pour chacun et il ne sert à rien de pénaliser un pilote dans ces circonstances."

Malgré cela, le pilote Mercedes a fait l'objet d'une seconde enquête pour avoir cette fois été trop lent lorsque la voiture de sécurité était en action. La FIA a expliqué qu'en raison d'une anomalie, elle avait décidé de classer l'incident.

"Effectivement, pendant deux tours sous la voiture de sécurité, il faut respecter un temps delta puis, ensuite, rattraper les autres. Mais ici, tout le monde s’est retrouvé dans le troisième tour [de régime de voiture de sécurité] alors que Lewis était encore dans son second, car il avait passé beaucoup de temps aux stands suite à son accident."

"Nous en avons discuté, mais c’est une anomalie, un cas que personne n’avait encore jamais constaté. Nous devrons donc régler cela, mais les commissaires ont vite constaté le problème et ont logiquement décidé de ne pas injustement sanctionner le pilote."

Ontdek het op Google Play