Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hockenheim : Il n'y aura pas de Grand Prix d'Allemagne en 2020

Hockenheim : Il n'y aura pas de Grand Prix d'Allemagne en 2020

Actualités F1

Hockenheim : Il n'y aura pas de Grand Prix d'Allemagne en 2020

Hockenheim : Il n'y aura pas de Grand Prix d'Allemagne en 2020

Les dirigeants du Hockenheimring sont désormais bien pessimistes au sujet de l'avenir de la manche allemande du calendrier.

Cela fait plusieurs mois que Chase Carey, patron de la Formule 1, répète que la saison 2020 de Formule 1 ne comportera pas plus de 21 courses. Or, les Grands Prix du Vietnam et des Pays-Bas feront leur apparition en avril et mai prochains, ce qui signifie que deux destinations actuellement inscrites au calendrier disparaîtront.

Tandis que Hanoï et Zandvoort accueilleront la F1 en grande pompe, Hockenheim, Barcelone et Mexico constituent les trois courses aujourd'hui en danger. Récemment, on apprenait que le Grand Prix du Mexique pourrait être sauvé. Les Grands Prix d'Allemagne et d'Espagne seraient alors contraints de céder leur place.

Calendrier : Mexico serait finalement sauvé, Barcelone et Hockenheim disparaîtraientLire plus

Hockenheim, qui avait déjà disparu du calendrier par le passé, avait échappé de justesse à l'annulation de son Grand Prix cette année grâce à l'intervention de Mercedes, sponsor-miracle de l'épreuve.

Mais la marque à l'Étoile avait aussi confirmé ne pas souhaiter venir en aide à son Grand Prix à domicile au-delà de 2019. Or, les problèmes financiers du Hockenheimring sont loin d'être réglés.

Speedweek cite le directeur du circuit, Georgweiler : "Nous négocions sans relâche avec les dirigeants de la Formule 1 mais, dans l’optique actuelle, il n’y aura pas de Grand Prix d’Allemagne en 2020."

"En 2018, nous étions au même point, car personne n'aurait alors parié qu'il y aurait une course l'année suivante."

"Bien sûr, nous désirons que le circuit de Hockenheim soit impliqué dans l'avenir de la Formule 1", a ajouté le directeur marketing du tracé, Jorn Teske. "Mais nous sommes aussi réalistes. Nous avons toujours voulu accueillir la F1, mais pas à n'importe quel prix."

"Nous devons atteindre notre seuil de rentabilité car, au contraire de courses qui se déroulent en Asie ou au Moyen-Orient, nous ne bénéficions d'aucune aide publique."

Ontdek het op Google Play