close global

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Vasseur doit-il designer un "pilote numéro 1" chez Ferrari en 2023 ?

Vasseur doit-il designer un "pilote numéro 1" chez Ferrari en 2023 ?

Actualités F1

Vasseur doit-il designer un "pilote numéro 1" chez Ferrari en 2023 ?

Vasseur doit-il designer un "pilote numéro 1" chez Ferrari en 2023 ?

Frédéric Vasseur, nouveau directeur de la Scuderia Ferrari, insufflera-t-il un nouveau souffle chez les rouges ? Selon Emanuele Pirro, ancien pilote de la Scuderia, le fait qu’il n’existe pas de hiérarchie claire entre Sainz et Leclerc complique les choses.

L'année saison dernière, Ferrari semblait renaître de ses cendres en remportant deux des trois premiers Grand Prix de la saison. La monoplace italienne semblait bien née et ses pilotes paraissaient en mesure de concurrencer Red Bull tout au long de la saison. Cependant, des erreurs de pilotage, de mauvais choix stratégiques et une mauvaise fiabilité ont fait s’envoler les rêves de titres de la Scuderia Ferrari. Ces différentes erreurs ont finalement conduit le patron de l'équipe, Mattia Binotto, à démissionner.

Pas de grands objectifs malgré la signature d'Alonso - KrackLire plus

La place de Mattia Binotto n’est pas restée vacante bien longtemps et a été récupérée par Frédéric Vasseur, ancien directeur de l’écurie Alfa Romeo.

Interrogé au sujet de la saison 2022 de la firme de Maranello, Pirro, autrefois pilote de la Scuderia Italia affiliée à Ferrari, a déclaré au Corriere dello Sport : "Ça ne s'est pas passé aussi bien pour Ferrari que ça aurait pu l'être."

"Il y a eu des difficultés avec la technologie et avec la gestion de l'équipe. Je crois donc que Fred Vasseur apportera de la positivité et de l'ordre aux ressources humaines exceptionnelles de la Scuderia."

Cependant, à l’instar de Jean Alesi, l'Italien insiste sur le fait que le nouvel arrivant à la direction de l’écurie ne devrait pas tout changer.

"Tenter une révolution maintenant ne serait pas bon", a déclaré Pirro. "Il faut plutôt qu'il y ait un homme au sommet qui libère le potentiel existant pour donner à l'équipe l'élan final vers la conquête du titre."

Cependant, le fait que Ferrari ne dispose pas d'une hiérarchie claire entre ses pilotes complique quelque peu la situation. La Scuderia n’a jamais officiellement placé Carlos Sainz ou Charles Leclerc en position de numéro 1.

"Chez Red Bull, la répartition des rôles entre Max Verstappen et Sergio Perez est claire. Max est le pilote le plus fort", a-t-il déclaré.

Wolff : Hamilton ne "supplie" pas Mercedes de signer son nouveau contratLire plus

"Mais lorsque vous avez deux pilotes égaux, comme Hamilton et Russell chez Mercedes ou Leclerc et Sainz chez Ferrari, le patron de l'équipe doit alors soutenir le pilote qui a plus de difficultés. Comme des parents qui aident un enfant plus faible."

"Ensuite, dans les moments difficiles, le pilote qui peut apporter un éclair d'inspiration supplémentaire l'emportera. C'est ce qui fait la différence entre les coéquipiers", a conclu Pirro.

Ontdek het op Google Play