Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR

Mercedes-AMG Petronas Formula One Team

 Mercedes

Mercedes AMG Petronas F1 Team revient en Formule 1 en 2010 en tant que constructeur, sous le nom de "Mercedes GP Petronas F1 Team" en 2010 et 2011.

Depuis l'introduction des V6 Turbo-Hybrid en 2014, les "Flèches d'argent" sont la force dominante de la discipline, récoltant huit titres de constructeurs et sept titres de pilotes partagés par Lewis Hamilton (6) et Nico Rosberg (1).

Mais son histoire dans ce sport remonte bien au-delà de la dernière décennie. En plus d'avoir participé à deux championnats en 1954 et 1955, Mercedes-Benz fournit également des moteurs à des équipes de Formule 1 depuis 1994. La marque motorise McLaren et Brawn GP à l’occasion des titres constructeurs respectivement en 1998 et 2009.

1954-1955 - Juan Manuel Fangio remporte deux titres

En 1954, Mercedes fait son entrée en Formule 1 au Grand Prix de France sous le nom de Daimler-Benz AG. Le grand Argentin Juan Manuel Fangio quitte Maserati pour piloter la Mercedes W196 lors de sa première sortie à Reims.

Tout comme son équivalent moderne, la voiture est en avance sur le plan technologique et remporte un succès immédiat. Fangio a conduit la W196 à la victoire dans quatre des six courses disputées cette saison-là, y compris un doublé pour l'équipe lors de ses débuts.

En 1955, la même voiture revient et domine à nouveau, Fangio remportant son deuxième championnat avec quatre victoires sur les sept courses du championnat cette année-là (dont les 500 miles d'Indianapolis). Non seulement la voiture était extrêmement rapide, mais elle avait deux spécifications différentes pour courir.

L'une était la configuration habituelle à roues ouvertes que nous avons l'habitude de voir dans les livres d'histoire et les images d'archives. L'autre est une version fermée et profilée, baptisée "Type Monza". À ce jour, les trois victoires remportées dans cette configuration sont les seules remportées par un véhicule à roues fermées en Formule 1.

À la fin de la saison, l'équipe se retire complètement de la course automobile à la suite du décès de Pierre Levegh au Mans plus tôt dans l'année, pour ne revenir en Formule 1 qu'en 1994 en partenariat avec Sauber.

Mercedes ne remporte pas de titres constructeurs en 1954 et 1955, le championnat n’étant créé qu’à partir de 1958.

2010-2013 Retour de Mercedes et de Schumacher

Fin 2009, Daimler AG rachète l'équipe Brawn GP, championne du monde en titre et Mercedes revient en F1 en 2010. Ross Brawn reste directeur technique. Le champion en titre Jenson Button est s’en va chez McLaren et Rubens Barrichello est recruté par Williams.

C’est une paire de pilotes 100% allemande que l’écurie compose. Nico Rosberg est associé à Michael Schumacher, qui fait son retour en F1 après 3 saisons sans courir.

Mercedes ne continue pas sur la lancée de Brawn et l'équipe termine quatrième au classement des constructeurs. Nico Rosberg est le seul des deux pilotes à monter sur le podium, trois fois dans la saison.

En 2011, Mercedes continue avec son duo de pilotes allemand, mais reste à la quatrième place du championnat avec aucun podium enregistré.

En 2012, Rosberg signe les premières pole position et victoire du retour de Mercedes en Formule 1 en Chine. Mais Mercedes ne maintient pas la forme du début de saison et dégringole dans le classement constructeurs pour finir à la cinquième place. Rosberg monte sur le podium à Monaco, tandis que Schumacher finit 3e à Valence.C’est le seul podium pour le septuple champion du monde depuis son retour à la compétition. Fin septembre, Mercedes annonce la signature de Lewis Hamilton à partir de la saison 2013. Schumacher annonce sa retraite début octobre.

En 2013, Mercedes termine deuxième du classement constructeurs derrière Red Bull Racing. Rosberg gagne deux fois, à Monaco et en Grand Bretagne, tandis que Lewis Hamilton s’impose en Hongrie. La voiture est rapide en qualifications (8 pole positions) mais son rythme de course est pénalisé par des pneus arrière qui surchauffent. Toto Wolff rejoint l’écurie cette année après être passé chez Williams. Mercedes apprend beaucoup cette année-là et prépare au mieux la saison 2014 et le changement de règlement technique.

De 2014 à aujourd'hui - L'ère de V6 Turbo-Hybrid

Peu d’observateurs prédisaient la domination de Mercedes à partir de 2014 avec les unités de puissance V6 Hybrid-Turbo. Ross Brawn a quitté l'équipe à la fin de 2013. Toto Wolff et Niki Lauda dirigent l’équipe.

L’équipe domine largement le championnat en remportant 16 courses sur 19. Lewis Hamilton remporte son premier titre avec Mercedes et le deuxième de sa carrière. Mercedes remporte le premier titre constructeurs de son histoire.

L'année 2015 est similaire. Encore une fois, Mercedes gagne 16 des 19 courses. Hamilton est à nouveau champion du monde et Mercedes ajoute un deuxième titre constructeurs à son palmarès.

En 2016, Mercedes et ses pilotes font encore mieux. L’écurie remporte en troisième titre constructeurs d’affilée. Rosberg devient cette fois-ci champion face à Hamilton dans l’ultime course de la saison. Côté statistiques, c’est une saison où l’équipe remporte 19 courses sur 21, et signe 20 pole positions sur 21. Rosberg prend sa retraite suite à son titre et laisse un siège vacant dans l’écurie.

En 2017, Valtteri Bottas est annoncé comme remplaçant de Rosberg. Ferrari est proche des Flèches d'argent en 2017, et la bataille pour le titre pilotes se joue entre Hamilton et Sebastian Vettel. Hamilton remporte finalement le championnat, son quatrième titre, et Mercedes est à nouveau champion du monde des constructeurs. Hamilton s’impose à neuf reprises et Bottas trois fois.

En 2018, le duel se poursuit avec Ferrari et Vettel qui dominent la première partie de saison. Mais Mercedes et Hamilton haussent le rythme après la trêve estivale. Hamilton est une cinquième fois champion du monde avec onze victoires et autant de pole positions. Bottas ne remporte aucune course, mais Mercedes est à nouveau champion du monde constructeurs.

En 2019, Mercedes domine à nouveau, surtout en première partie de saison. Hamilton s’impose onze fois et Bottas quatre fois. Mercedes est champion pour la sixième fois consécutive et rejoint Ferrari au record de titres obtenus consécutivement. Hamilton remporte un sixième titre pilotes.

En 2020, Mercedes construit, à ce jour, la monoplace la plus rapide de l’histoire de la F1. Avec un calendrier allégé, Mercedes gagne 13 Grand Prix 17. Onze succès pour Hamilton et deux pour Bottas. Hamilton est champion pour la septième fois et égalise avec Schumacher. Mercedes remporte un septième titre constructeurs consécutif et constitue un nouveau record.

En 2021, le règlement technique est légèrement modifié. Mercedes n’est plus dominatrice et le duel pour les deux championnats se joue face à Red Bull et Max Verstappen.

Au cours d’une saison qui restera dans les mémoires, Mercedes remporte le titre constructeurs lors de l’ultime course. Un huitième succès d’affilée. Côté pilotes, c’est la première fois sous l’ère V6 Turbo-Hybrid qu’un champion du monde n’appartient pas de l’écurie Mercedes. Verstappen remporte le titre dans un final controversé. Mercedes signe 9 victoires et 9 pole positions.

Bottas quitte l’écurie fin 2021. Il est remplacé par George Russell, pilote issu de la filière Mercedes, pour la saison 2022.

Voiture:
Mercedes
Localisation:
GBGrande bretagne
Pilotes:
George Russell
Lewis Hamilton
Nyck De Vries
Responsable d'équipe:
Toto Wolff
Directeur Technique:
Mike Elliott
Châssis:
W13
Courses:
1970
Surnom(s):
Silver Arrows
nom complet:
Mercedes-AMG Petronas Formula One Team
Fondé en:
1970
Championnats:
8
Voiture Mercedes