fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Les Renault sont-elles illégales ? Voici les risques encourus

Les Renault sont-elles illégales ? Voici les risques encourus

Actualités


Les Renault sont-elles illégales ? Voici les risques encourus

Les Renault sont-elles illégales ? Voici les risques encourus

Suite à la plainte déposée par Racing Point, l'enquête est en cours concernant la légalité des R.S.19.

Comme nous vous le rapportions dimanche, le classement du Grand Prix du Japon n'est pas encore tout à fait entériné. Racing Point a en effet porté réclamation auprès de la FIA, soupçonnant directement l'écurie Renault de tricherie.

À travers un dossier complet de douze pages, l'équipe de Lawrence Stroll a tenté de démontrer aux instances dirigeantes que Renault utilisait le système électronique de ses voitures afin d'en ajuster directement les réglages, notamment et surtout au niveau du système électronique de freinage.

Le règlement prévoit que les pilotes doivent agir sur leur volant afin d'affiner les réglages concernés. Or, dans ce cas, Renault est accusée d'avoir mis en place un système lui permettant d'agir à distance, ce qui constituerait donc une aide au pilotage directe, soit une infraction grave au règlement technique de la FIA.

L'enquête est désormais en cours puisque la plainte, visiblement préparée par Racing Point depuis plusieurs semaines, a été jugée recevable par les représentants de la Fédération internationale.

L'accusation ne porte évidemment pas sur le seul Grand Prix du Japon, et les conséquences pourraient être dévastatrices pour la marque au Losange. Si la FIA juge que Renault a agi dans l'illégalité, l'écurie française pourrait être disqualifiée des courses concernées, voire du championnat 2019 des constructeurs. À l'heure où se négocient des règlements 2021 plus que jamais cruciaux pour Enstone et Viry-Châtillon, on ose à peine imaginer l'effet dramatique qu'une telle sanction pourrait avoir...

Bien sûr, la situation est encore loin d'en être là. Il se peut tout aussi bien que Renault ait exploité une faille du règlement, comme cela arrive souvent en Formule 1. Dans ce cas, la FIA se contentera de régler la situation pour l'avenir.

Les représentants de l'équipe vont maintenant être entendus par les dirigeants techniques de la FIA tandis que, dans le même temps, les volants des R.S.19 ainsi que les boîtiers électroniques ont été saisis pour les besoins de l'enquête.

Ontdek het op Google Play