fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
'Une nuit difficile' pour Ricciardo après son exclusion

'Une nuit difficile' pour Ricciardo après son exclusion

Actualités


'Une nuit difficile' pour Ricciardo après son exclusion

'Une nuit difficile' pour Ricciardo après son exclusion

Daniel Ricciardo révèle que sa disqualification de la séance qualificative à Singapour lui a fait passer une "nuit difficile".

Sur le circuit de Marina Bay, l'Australien avait décroché le huitième temps des qualifications à bord de sa Renault, battant ainsi son équipier Nico Hülkenberg pour la douzième fois de la saison.

Ricciardo exclu des qualifications du GP de SingapourLire plus

Or, Ricciardo a été exclu de la séance par la direction de course pour avoir "dépassé la limite de puissance de 120 kW du MGU-K", un des nombreux éléments moteur des F1, lors de la Q1.

Après enquête, Renault a précisé que l'infraction a été commise pendant une durée de 0,000001 seconde, soit une microseconde, et ce lors d'un tour au ralenti. Les commissaires ont toutefois maintenu la sanction, au grand désarroi de Ricciardo.

"Ça a beaucoup pesé sur mon sommeil. J'étais frustré", explique Ricciardo concernant cette exclusion. "Pour être honnête, c'est dur de déconnecter son cerveau après ça parce que l'on pense à plein de scénarios différents, il y a de la colère et un sentiment d'injustice."

"Je n'ai du ressentiment pour personne, je pense simplement qu'un peu de bon sens n'aurait pas fait de mal. Je passe en revue tous ces scénarios dans ma tête pendant que je suis dans mon lit en train d'essayer de dormir. Donc ça a été une nuit difficile."

Selon le pilote Renault, cette infraction peut être comparée à un non-respect des limites de la piste. Tandis que le temps du pilote incriminé est annulé dans ce scénario, Ricciardo ne comprend pas pourquoi sa pénalité a été beaucoup plus sévère.

"C'est arrivé une seule fois sur un seul tour. Si c'était arrivé au même virage pendant toute la séance, je ne serais pas là à me plaindre", poursuit-il.

"Mais c'est comme avec les limites de la piste. Vous sortez, gagnez un avantage et votre tour est annulé. Nous n'avons même pas gagné un avantage et pourtant toute notre séance est annulée. Pour moi, c'est une honte. J'exprime mon opinion et je continuerai à le faire."

"[La FIA] fait du bon travail en nous laissant faire la course et tout ça. Mais quel est l'intérêt de ne pas donner une pénalité sur la piste pour ensuite en donner une énorme concernant quelque chose que je ne peux pas contrôler ?"

Malgré un départ depuis la 20e et dernière place, Ricciardo était en route pour finir dans les points jusqu'à un dépassement osé sur Antonio Giovinazzi ayant provoqué une crevaison. Au drapeau à damier, l'Australien n'est que quatorzième.

Ontdek het op Google Play