fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Soupe à la grimace chez Mercedes : 'C'est dur à encaisser'

Soupe à la grimace chez Mercedes : 'C'est dur à encaisser'

Actualités


Soupe à la grimace chez Mercedes : 'C'est dur à encaisser'

Soupe à la grimace chez Mercedes : 'C'est dur à encaisser'

En bonne position pour jouer la gagne, Mercedes se retrouve éjectée du podium du Grand Prix de Singapour.

En pleine lutte avec Charles Leclerc pour la tête de la course, Lewis Hamilton a insisté dans sa radio pour faire l'undercut sur le pilote Ferrari, à savoir s'arrêter un tour avant Leclerc pour bénéficier de pneus plus frais et le dépasser lors de son arrêt.

Course (VIDÉOS) : Vettel redore son blason dans la nuit de SingapourLire plus

Mais au dernier moment, Mercedes a préféré garder le Britannique en piste pour étirer son premier relais en pneus tendres usés. Par conséquent, Hamilton a perdu deux positions lors de son arrêt tardif, ressortant derrière Leclerc mais aussi Vettel et Verstappen.

"Je savais que nous aurions dû faire l'undercut. Je le savais dès ce matin, lors du briefing. Je leur ai dit 'prenons ce risque' mais ils ne m'ont pas écouté", déplore le Britannique pour Sky Sports.

"En tant qu'équipe, nous gagnons ensemble et nous perdons ensemble", nuance le champion du monde en titre. "C'est dur à encaisser parce que je pense que nous aurions pu gagner facilement aujourd'hui."

"Il semble que [Ferrari] est plus affamée que nous en ce moment, nous devons hausser le niveau. Nous sommes encore l'équipe à battre, nous devons tout simplement arrêter de traîner les pieds. Nous allons analyser tout ça, nous rassembler, et nous essaierons de les battre lors de la prochaine course."

Hamilton était très échaudé à l'arrivée de ce Grand Prix. Revenu dans le garage Mercedes, Toto Wolff a été dans l'obligation d'interrompre son interview pour Canal+ afin d'aller voir son pilote.

De son côté, Valtteri Bottas aurait pu passer devant son équipier puisqu'il s'est arrêté avant lui. Toutefois, les stratèges de Mercedes sont intervenus pour ordonner au Finlandais de lever le pied pour ne pas rattraper Hamilton. Même si Bottas évoque des "règles" à respecter, le pilote a le masque face au micro de Sky Sports.

"Nous avons certaines règles, bien sûr, notamment celle donnant la priorité stratégique à la voiture de tête. Avec ces règles, je ne pouvais pas bénéficier d'un avantage stratégique comme aujourd'hui", déclare Bottas.

"Mais ça marche dans les deux sens, il [Lewis Hamilton, ndlr] devra faire comme moi si je suis devant lors de la prochaine course. Il y avait de quoi faire mieux aujourd'hui mais bon... ce sont les règles."

Ontdek het op Google Play