fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Des doutes sur la légalité du moteur Ferrari

Des doutes sur la légalité du moteur Ferrari

Actualités


Des doutes sur la légalité du moteur Ferrari

Des doutes sur la légalité du moteur Ferrari

Plusieurs écuries de Formule 1, dont Red Bull, ont demandé des clarifications auprès de la FIA concernant la légalité du moteur de la Scuderia Ferrari.

L'écurie italienne est très en verve en ce moment en Formule 1, avec deux victoires à Spa-Francorchamps et Monza, des circuits faisant la part belle à la vitesse de pointe.

"À l'heure actuelle, Renault, Honda et nous-même nous situons au même niveau. Seule Ferrari se démarque et ce de façon très nette", déclare Toto Wolff à Auto Motor und Sport.

Depuis le début de la saison, la Scuderia jouit d'un avantage en ligne droite mais prend du retard dans les portions plus lentes, résultat de la philosophie employée par Maranello lors de la conception de la SF90.

Toutefois, les récentes performances de l'équipe, qui correspondent avec l'introduction de la "Spec 3" de l'unité de puissance transalpine, rendent Helmut Marko circonspect.

"Pourquoi le moteur Ferrari est-il si supérieur ?", se demande-t-il face à Auto Bild. "Nous parlons de 40 KW [environ 55 chevaux, ndlr]. Cependant, ce n'est que sur un seul tour."

Le consultant de Red Bull précise également que l'écurie autrichienne ne serait pas la seule à sa questionner sur la légalité du moteur Ferrari : "Il n'y a pas que nous qui pointons du doigt Ferrari - Renault et Mercedes le pensent aussi.

"C'est certain, ils ont une astuce. Si cela s'avère légal, tout ce que nous pourrons faire, c'est tirer notre chapeau", confie un membre d'une écurie adverse ayant souhaité rester anonyme.

Pour le moment, la FIA n'a pas souhaité intervenir face à ces suspicions. Il y a peu, Christian Horner avait annoncé avoir "envoyé plusieurs questions à la FIA" sans recevoir une seule réponse en retour.

Ontdek het op Google Play